CM – Un an après l’explosion de Beyrouth, le Liban a enfin un gouvernement

0

Cela peut être la première étape de la reconstruction. Après plus de treize mois de crise politique et économique indescriptible, le Liban a enfin reçu un nouveau gouvernement. C’est le président de la République, Michel Aoun, qui l’a annoncé sur Twitter ce vendredi 10 septembre. Accompagné de son nouveau Premier ministre Najib Mikati et du président du Parlement Nabih Berri, le chef du gouvernement libanais a signé « le décret portant création du nouveau gouvernement ».

La nouvelle équipe doit se réunir le lundi 13 septembre, au tard dans la matinée. Il se compose principalement de personnalités étrangères à la sphère politique libanaise et très peu valorisées par les habitants. Parmi eux, Firas Abiad, directeur de l’hôpital public Rafic-Hairi, est très apprécié pour son engagement de premier plan dans la lutte contre le coronavirus.

Le pays a eu le cabinet d’Hassan Diab depuis la démission du cabinet, quelques jours après l’explosion dévastatrice dans le port de Beyrouth le 4. La crise économique sans précédent que traverse le pays depuis l’été 2019 s’est aggravée, la Banque mondiale la décrit comme l’une des pires au monde depuis 1850. Avec une inflation en hausse et massive licenciements, 78% de la population libanaise vit sous vivent selon l’ONU le seuil de pauvreté.

Chute libre de la monnaie nationale, restrictions bancaires sans précédent, la levée progressive des subventions, pénuries de carburant et de drogue, le pays a aussi plongé dans l’obscurité depuis plusieurs mois, avec des coupures de courant à plus de 22 heures tous les jours. Les producteurs du quartier qui prennent habituellement le relais rationnent également les ménages, les entreprises et les institutions faute de suffisamment de mazout de chauffage, devenu cher et rare dans un pays avec peu de devises étrangères et dans un contexte de suppression des subventions pour certains produits de base.

De nombreux défis attendent le prochain gouvernement, notamment la conclusion d’un accord avec le Fonds monétaire international, avec lequel les pourparlers sont suspendus depuis juillet 2020. Il s’agit d’une étape essentielle pour que la communauté internationale retire le Liban du pays et libère d’autres aides substantielles. Depuis plus d’un an, la communauté internationale a lié son aide à la formation d’un gouvernement capable de lutter contre la corruption et de mettre en œuvre des réformes urgentes. Depuis l’explosion, il s’est contenté de fournir une aide humanitaire d’urgence sans passer par les institutions officielles.

Fin juillet, Aoun a chargé Najib Mikati, l’ancien premier ministre du pays et homme le plus riche, d’en former un après l’échec de ses deux prédécesseurs nouveau gouvernement. L’ancien Premier ministre Saad Hariri a jeté l’éponge mi-juillet après neuf mois de négociations difficiles. Après sa démission, il a accusé l’Iran, pilier du Hezbollah, d' »empêcher » la naissance d’un gouvernement réformateur. L’ambassadeur Moustafa Adib avait également rendu son tablier avant lui.

Malgré les menaces de sanctions de l’Union européenne (UE), les avertissements et les allégations d' »obstruction organisée » ces derniers mois, les politiciens libanais ont poursuivi leurs négociations habituelles. Puis, début août, le président français Emmanuel Macron, qui suit de près les actes libanais, a accusé la classe dirigeante de la rue qui avait survécu à un soulèvement populaire à l’automne 2019 de « parier pour pourrir ». un aperçu des offres exclusives Le Point.

Lire les articles de la rubrique International,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQPolitique de confidentialitéPolitique de cookiesCrédit d’impôtTutoriel vidéoPublicitéContactPlan du siteMentions légalesCGUCGV Charte de modérationArchive

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu Point inclus dans votre annonce.

Pour cela, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

La rédaction du Point – plus d’une centaine de journalistes – vous accompagne
ses enquêteurs, ses reporters, ses correspondants sur tous les continents.
Notre travail? Enquêter, révéler et, surtout, ne jamais lâcher prise. Recettes de
L’abonnement et la publicité nous donnent les moyens d’un journalisme gratuit et de qualité.
Pour nous lire, abonnez-vous ou acceptez les cookies.

Keywords:

Lebanon,Government,Najib Mikati,Michel Aoun,Lebanon, Government, Najib Mikati, Michel Aoun,,,POLITIQUE,liban,beyrouth,crise économique,,Liban,Monde,Proche-orient,Explosions à Beyrouth,,,,,Liban, Michel Aoun, Gouvernement, International, actualité internationale, affaires étrangères, ministère des affaires étrangères, politique étrangère,,Liban-Explosion de beyrouth-Gouvernement-Explosion-Explosion-Michel Aoun-Nabih Berri-Saad Hariri-Najib Mikati-Emmanuel Macron-Hassan Diab,

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: