Home Actualité internationale Gianni Infantino réélu sans surprise à la tête de la Fifa jusqu’en 2027
Actualité internationaleSports

Gianni Infantino réélu sans surprise à la tête de la Fifa jusqu’en 2027

Gianni Infantino a été réélu à la présidence de la FIFA pour un nouveau mandat de sept ans, lors du 73e Congrès de l’instance à Kigali. L’absence de concurrents déclarés a rendu cette élection sans surprise. Infantino, qui avait été reconduit dans les mêmes conditions en 2019, a donc décidé de diriger le football mondial jusqu’en 2027.

L’élection de Gianni Infantino n’a peut-être pas été une surprise, mais cela ne signifie pas que son travail à la tête de la FIFA a été sans controverse. Depuis qu’il a pris les rênes de l’organisation en 2016, Infantino a été confronté à des défis considérables, notamment la nécessité de réformer la gouvernance de la FIFA et de restaurer la confiance dans l’organisation après les scandales qui ont secoué le monde du football.

Le Valaisan peut cependant se vanter d’un bilan financier solide, avec une hausse de 18 % des revenus et de 45 % des réserves sur le cycle 2019-2022 par rapport au précédent. Cette réussite financière permet à la FIFA d’augmenter encore ses subventions aux confédérations et fédérations. En outre, son dernier mandat a été marqué par une vaste réforme des transferts, par l’institution d’un congé maternité pour les joueuses professionnelles ainsi que par des règles de procédure disciplinaire plus protectrices pour les victimes de violences sexuelles.

Cependant, la FIFA est également connue des revers notables sous la direction d’Infantino. Les controverses concernant la Coupe du monde 2022 au Qatar et la Coupe du monde des clubs ont été très médiatisées, tout comme la controverse sur le financement de la campagne de candidature d’Infantino à la présidence de la FIFA en 2016.

Malgré ces défis, Infantino reste optimiste quant à l’avenir de la FIFA et du football mondial. Les principaux chantiers des prochaines années sont déjà entérinés, à commencer par le passage de la Coupe du monde masculin de 32 à 48 équipes à partir de l’édition 2026 partagée entre Etats-Unis, Canada et Mexique, décidée en 2017 et dont le format a été fixé mardi.

En fin de compte, Infantino est conscient que la FIFA doit continuer à travailler dur pour regagner la confiance des fans et des acteurs du football à travers le monde. Il a souligné l’importance de la transparence, de l’équité et de l’intégrité pour l’organisation et une promesse de poursuivre la réforme de la gouvernance de la FIFA.

Cameroon Magazine susceptible de suivre de près les développements à la FIFA et de fournir à ses lecteurs les dernières informations sur l’organisation et le monde du football en général. Rejoignez-nous sur tous les réseaux sociaux, en particulier sur notre chaîne YouTube, pour ne manquer aucune de nos mises à jour.

#reelection #football #mandatjusquen2027 #gianniinfantino #fifa #congres #coupedumonde #subvention #confederations #federations #transferts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Mercato de l’ASSE : La surprise Kebbal au lieu de Delort et Zorgane ?

Ilan Kebbal Mercato de l’ASSE : La Surprise Kebbal au Lieu de...

L’AS Saint-Étienne cible l’Algérie pour son Mercato estival

Andy Delort L’AS Saint-Étienne, désireuse de se renforcer en vue de la...

[quads id=1]