Home Actualité internationale Greffes d’organes : une avancée pour gérer les traitements anti-rejet
Actualité internationale

Greffes d’organes : une avancée pour gérer les traitements anti-rejet

Le microbiote joue un rôle primordial dans la réponse d’un patient à une greffe d'organes, d’après une étude..

Les bactéries intestinales influencent l’absorption des médicaments

Des scientifiques belges ont révélé que la santé du microbiote, l’ensemble des bactéries intestinales, joue un rôle crucial dans l’absorption et l’élimination d’un médicament essentiel aux transplantations. Leurs recherches ont démontré que la présence de certains microbes dans les intestins augmente la concentration du médicament dans le sang, réduisant ainsi le risque de rejet de la greffe ou d’effets secondaires. De plus, le microbiote favorise l’absorption des médicaments en réduisant l’action d’une protéine qui limite leur absorption. Ces découvertes pourraient permettre d’améliorer le dosage des médicaments anti-rejet et de minimiser les risques pour les patients ayant subi une transplantation.

Le microbiote intestinal et les greffes d’organes

Les greffes d’organes sont essentielles pour de nombreuses personnes en attente d’une transplantation. Cependant, le succès de ces greffes dépend en partie du dosage correct d’un médicament anti-rejet, le tacrolimus. Des chercheurs belges ont découvert que la présence de bactéries intestinales, également appelées microbiote, influence l’absorption de ce médicament. En l’absence de microbiote, les taux de tacrolimus dans le sang sont plus faibles, ce qui augmente le risque de rejet de la greffe. De plus, le microbiote favorise l’absorption des médicaments en réduisant l’action d’une protéine qui limite leur absorption. Ces découvertes pourraient permettre d’améliorer le succès des greffes d’organes et de réduire les effets secondaires pour les patients.

Le rôle du microbiote dans l’absorption des médicaments

Le microbiote intestinal, composé de bactéries présentes dans les intestins, joue un rôle crucial dans l’absorption des médicaments. Des chercheurs belges ont découvert que la présence de certaines bactéries dans le microbiote augmente la concentration d’un médicament anti-rejet, le tacrolimus, dans le sang. Cela réduit le risque de rejet de la greffe et d’effets secondaires pour les patients. De plus, le microbiote favorise l’absorption des médicaments en réduisant l’action d’une protéine qui limite leur absorption. Ces découvertes pourraient avoir un impact significatif sur le dosage des médicaments anti-rejet et améliorer les résultats des greffes d’organes.

Mots clés : microbiote, bactéries intestinales, absorption des médicaments, greffes d’organes, tacrolimus, rejet de greffe, effets secondaires, dosage des médicaments, transplantation, santé intestinale, microbiome

A LIRE AUSSI ...

Horreur à Nkolfoulou : une jeune fille handicapée brûlée au fer à repasser par sa tante.

À Yaoundé, au quartier Nkolfoulou, une jeune fille handicapée a été victime...

Le cauchemar des jeunes migrants footballeurs en Espagne

Des jeunes migrants africains rêvent de devenir footballeurs en Espagne, mais tombent...

Les otages camerounais retrouvent la liberté après une période éprouvante.

Dans une récente annonce sur le réseau social X, l’ONG Première Urgence...

Chaos à l’hôpital Al-Shifa de Gaza

Le triste état de l’hôpital al-Shifa de Gaza L’hôpital al-Shifa de Gaza...

[quads id=1]