Guerre des avocats au MRC : Me Roland Dieuwou répond à Me Michelle Ndoki voici les details

    0
    14

    C’est une réponse implicite que Me Roland Dieuwou envoie à sa consœur et camarade de parti Me Michelle Ndocki, qui préconise l’abandon du Hold-up électoral par Maurice Kamto, afin d’adopter une politique qui va être bénéfique à tous les Camerounais.

    En effet, Me Michelle Ndocki a relevé dans un message posté sur sa page Facebook, une vision politique que partage l’initiatrice du mouvement Stand UP for Cameroon, Edith Kah Wallah. Selon ces deux femmes politiques, il faut absolument tourner la page de l’éléction présidentielle d’octobre 2018, pour donner une chance à la construction nationale.

    Une élection à l’issue de laquelle le candidat du MRC, Maurice Kamto, classé officiellement deuxième, a refusé de reconnaitre la victoire de Paul Biya, le candidat du RDPC.

    Loin du plan national de résistance mis en branle par le MRC pour dénoncer le «hold-up électoral », l’avocate inscrite au barreau du Cameroun, propose plutôt que les énergies se concentrent sur le changement. « Il ne faut surtout pas oublier qui nous sommes et ce que nous voulons: le Changement ! Non pas le remplacement d’un élu par un autre, non pas de voir la victoire déclarée d’un compétiteur sur un lacement », laisse entendre Me Ndocki.

    D’après cette femme qui avait reçu une balle à la cuisse lors des manifestations postélectorales, avant d’être embastillée pour 09 mois, l’heure n’est plus aux revendications, même si les élections ont été entachées d’irrégularités, il faut necessairement passer le cap et se projeter vers l’avenir.

    Sauf que la position de Me Michelle Ndocki, première vice-présidente du directoire des femmes du MRC, semble être critiquée par ses camarde de parti. Dans une publication sur sa page Facebook ce matin, Me Roland Dieuwou sans citer Me Ndocki écrit :

    LE COUP D’ÉTAT PERMANENT :JE N’EN SUIS PAS COMPLICE. La Fraude électorale est le ciment du pouvoir perpétuel et de la monocratie (le gré à gré y compris) comme la transparence électorale est le ciment de la Démocratie et de l’alternance au pouvoir. Pour un Républicain, le Non au Hold Up Électoral permanent est un impératif catégorique. En toute objectivité, c’est même cet impératif qui devrait servir d’élément de rassemblement des forces alternatives et progressives qui veulent le changement et pas l’inverse comme semble l’indiquer certains…! Si Nelson Mandela avait renoncé à la lutte ( étant du reste en prison) avant les négociations, l’apartheid ne serait probablement jamais fini! Nous devons maintenir le cap car autrement nous renverrons aux générations futures les combats qui auraient pu être gagner après la présidentielle de 1992! Sur le plan de l’histoire nous somme même déjà en retard! C’est peut être la mission de cette génération que Fanon nous invite soit à remplir soit à trahir. La politique c’est le «sacerdoce» des temps modernes pour la Justice et le bien être commun! La Résistance pacifique entend la remplir et j’y souscrit. Non au Hold Up Électoral permanent.

    Source: 237actu.com

    QU’EN PENSEZ-VOUS?

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    [gs-fb-comments]

    [comment-form]

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]