Home Actualité internationale Kalani Sitake marche là où LaVell Edwards rêvait d’aller
Actualité internationale

Kalani Sitake marche là où LaVell Edwards rêvait d’aller

As BYU embarks on first season in the Big 12, BYU coach recounts ‘the vision LaVell had from long, long ago”

BYU fait ses débuts tant attendus en tant que programme Power Five

BYU fait ses débuts tant attendus en tant que programme Power Five ce soir à Provo contre Sam Houston. C’est un moment historique pour l’équipe de football des Cougars, qui a rejoint la Big 12 cette année. Ce match symbolique relie l’histoire du dernier match à domicile de l’entraîneur LaVell Edwards, avec Kalani Sitake comme lien entre les deux. Sitake, qui a joué pour Edwards en 2000, est maintenant l’entraîneur-chef de BYU et réalise le rêve de son mentor.

Un héritage à honorer

LaVell Edwards était un fervent défenseur de l’équité dans le football universitaire et a témoigné contre le système du Bowl Championship Series en 2003. Il croyait en l’accès équitable pour tous les programmes, indépendamment de leur conférence. Ce soir, Sitake réalise la vision d’Edwards en emmenant BYU dans le pays promis du football universitaire. Il est reconnaissant envers tous ceux qui ont rendu cela possible et espère que ce sera une soirée mémorable pour son équipe.

Une confiance inébranlable

Malgré les prévisions mitigées pour la saison à venir, Sitake est confiant que de bons moments attendent BYU. Il ne cherche pas à prouver les sceptiques, mais plutôt à rendre justice à ceux qui ont cru en son équipe. Pour lui, ce soir est déjà une victoire en soi. Il réalise le rêve de son mentor tout en vivant son propre rêve. Sitake se souvient des conversations qu’il a eues avec Edwards, qui portaient plus sur la culture et la famille que sur le football. Il est honoré de représenter Edwards et sa famille en tant que l’un de ses mentors.

Conclusion

Ce soir, BYU entre dans une nouvelle ère en tant que programme Power Five. C’est un moment historique pour l’équipe et pour Kalani Sitake, qui réalise le rêve de son mentor LaVell Edwards. Sitake est confiant que de bons moments attendent BYU et ne cherche pas à prouver les sceptiques. Il veut simplement rendre justice à ceux qui ont cru en son équipe. Ce soir, BYU jouera avec fierté et détermination, honorant l’héritage d’Edwards et créant sa propre histoire dans le football universitaire.

Mots clés: BYU, football universitaire, Power Five, LaVell Edwards, Kalani Sitake, Big 12, équité, accès équitable, rêve, mentor, culture, famille, victoire, sceptiques, honneur, histoire.

A LIRE AUSSI ...

Boom des recettes douanières dans le Sud-Ouest malgré la crise anglophone

Augmentation significative des recettes douanières dans le Sud-Ouest malgré la crise anglophone...

‘Ousmane Sonko devient Premier ministre du Sénégal’

Un Premier ministre nommé dans la continuité Après la cérémonie d’investiture du...

« Tyla dévoile son nouvel album après le triomphe de « Water » »

Tyla, la nouvelle sensation de l’afropop À seulement 22 ans, Tyla a...

Performance décevante pour les exportations de bananes en février 2024

La CDC enregistre sa 2ème pire performance en février 2024 Selon les...

[quads id=1]