Home Actualité internationale Lorsqu’un ministre favorise son affiliation partisane
Actualité internationale

Lorsqu’un ministre favorise son affiliation partisane

À peine le Hezbollah a-t-il diffusé son communiqué dans lequel il explique à demi-mot que l’offensive du Hamas contre Israël

Le Hezbollah et le gouvernement libanais divergent sur la question de la normalisation avec Israël

Le ministre sortant de la Culture, Mohammad Mortada, proche du Hezbollah mais représentant tout de même le gouvernement libanais, a exprimé son soutien au Hamas dans son offensive contre Israël. Il a déclaré que la normalisation avec Israël signifiait mettre fin à l’occupation et récupérer les droits spoliés. Ces propos vont à l’encontre du principe de distanciation adopté par le gouvernement libanais en 2017, qui consiste à ne pas s’immiscer dans les affaires des pays de la région. Le Hezbollah, bien que formellement engagé en faveur de cette politique, a régulièrement critiqué les pays arabes, ce qui a isolé le Liban sur la scène internationale.

Le rôle du Hezbollah dans l’isolement du Liban

Depuis 2017, le Hezbollah a mené des guerres verbales contre les pays arabes, en contradiction avec la politique officielle libanaise. Cette attitude a contribué à l’isolement du Liban sur la scène internationale. Le ministre Mohammad Mortada, en soutenant le Hamas, s’aligne sur la position du camp de la Moumanaa (axe Iran-Hezbollah-Syrie), qui a salué l’offensive militaire palestinienne. Il n’a pas précisé qu’il s’exprimait en son nom personnel, ce qui laisse penser qu’il parle au nom du gouvernement libanais, qui n’a pas commenté les opérations militaires à Gaza.

Le Liban et la normalisation avec Israël

Le gouvernement libanais, dans le cadre de sa politique de distanciation, s’est efforcé de ne pas se mêler des affaires intérieures des pays de la région. Cependant, le Hezbollah a régulièrement remis en question cette politique en critiquant les pays arabes. Les propos de Mohammad Mortada vont à l’encontre de cette politique et soulignent les divergences au sein du gouvernement libanais sur la question de la normalisation avec Israël. Cette situation contribue à l’isolement du Liban sur la scène internationale.

Mots clés: Hezbollah, gouvernement libanais, normalisation, Israël, Hamas, distanciation, politique officielle, isolement, Moumanaa, offensive militaire, Gaza.

A LIRE AUSSI ...

Réaction audacieuse du ministre face à la traque des Camerounais au Congo

Le ministre Mbella Mbella réagit enfin à la traque des Camerounais au...

Pèlerinage de la Ghriba en Tunisie : annulation due aux risques d’attentat

Le pèlerinage de la Ghriba à Djerba annulé cette année pour des...

La crise Israël-Iran : un échec de communication aux conséquences mondiales.

L’attaque israélienne contre l’Iran n’a pas été la réponse féroce que craignaient...

Pourquoi KFC Algérie a été fermé après 48h d’ouverture

Restaurant KFC Le premier restaurant KFC algérien, ouvert en grande pompe à...

[quads id=1]