Home Actualité internationale « Parfois, j’avais honte » : Charlotte Gainsbourg évoque sa particulière enfance avec son père Serge.
Actualité internationale

« Parfois, j’avais honte » : Charlotte Gainsbourg évoque sa particulière enfance avec son père Serge.

"Effrontée" du cinéma français depuis trente-sept ans, Charlotte Gainsbourg peut revoir le film qui l'a révélée à toute la France ce vendredi 14 juillet sur France 5. Un rôle emblématique qui précède celui dans "Charlotte For Ever", réalisé par son père Serge. Une expérience dont elle a parlé sans f

Le film L’Effrontée de Claude Miller diffusé sur France 5

Le film L’Effrontée, réalisé par Claude Miller, sera diffusé ce vendredi 14 juillet 2023 sur France 5. Sorti en 1986, ce long-métrage sur l’adolescence continue de captiver le public grâce à sa puissance intemporelle. Il a également permis de révéler le talent de Charlotte Gainsbourg, qui y tient le rôle principal. Avant ce film, Charlotte avait déjà commencé sa carrière au cinéma, soutenue par ses parents. En effet, elle avait tourné en 1984 dans La Pirate et La Tentation d’Isabelle, tous deux réalisés par Jacques Douillon, compagnon de sa célèbre mère, Jane Birkin. Charlotte Gainsbourg, véritable actrice dans l’âme, remportera d’ailleurs le César du meilleur espoir féminin pour sa performance dans L’Effrontée.

La relation complexe entre Charlotte Gainsbourg et son père Serge

Dans un podcast du Monde, Charlotte Gainsbourg s’est confiée sans filtre sur ses débuts dans le cinéma et sa relation avec son père, le célèbre Serge Gainsbourg, qui l’a ensuite dirigée dans le film Charlotte for Ever. Elle explique les difficultés qu’elle a rencontrées en travaillant avec son père. Malgré le fait qu’elle ait réussi à trouver son propre univers dans le cinéma, éloigné de la notoriété de ses parents dans la musique, l’adolescente qu’elle était ne s’épanouissait pas pleinement : « D’un seul coup j’étais embêtée parce que mon père était mon père, forcément il prenait la couverture à lui. (…) C’était un personnage tellement imposant, en plus il était souvent saoul. C’était une époque où j’étais gênée. Je l’ai toujours admiré, on le regardait passer à la TV. J’aimais tout ce qu’il sortait, ses chansons, tout. Mais les moments où il était trop saoul, c’était compliqué à gérer pour moi. Parfois j’avais honte, parfois je subissais un peu. »

Charlotte Gainsbourg, fière de ses débuts au cinéma

Malgré les difficultés rencontrées, Charlotte Gainsbourg est fière et reconnaissante envers ses parents de lui avoir permis de commencer sa carrière cinématographique à l’âge de 12 ans. Elle a pu s’épanouir dans ce domaine et être choyée, « un endroit dans lequel ils n’avaient pas à rentrer ». Cependant, son expérience avec son père dans Charlotte For Ever a été décevante. Néanmoins, si elle devait recommencer, elle le ferait : « C’est un souvenir qui m’est très cher. Mais je suis contente de comprendre pourquoi ça me gênait, que je n’avais pas mon espace à moi. » Aujourd’hui, c’est elle qui accompagne ses enfants sur leur propre chemin, tout en souhaitant avant tout leur bonheur, comme ses parents lui ont appris.

Mots clés : L’Effrontée, Claude Miller, Charlotte Gainsbourg, adolescence, cinéma, relation père-fille, Serge Gainsbourg, difficultés, carrière, fierté, famille.

A LIRE AUSSI ...

Le pouvoir de Chantal Biya : une ascension audacieuse

Chantal Biya, femme influente au Cameroun, a su s'imposer malgré les critiques....

Benjamin Zebaze se questionne sur le but de d’Oman Biyick face à l’Argentine .

Depuis la déclaration d’Edmond Kamguia lors de l’émission « Droit de réponse » sur...

Hommage à Shasha Ndimbie, figure emblématique de la CRTV.

C’est avec une profonde tristesse que nous apprenons le décès de Shasha...

Faris Moumbagna, un atout clé pour la fin de saison de l’OM.

Faris Moumbagna, attaquant de l’Olympique de Marseille, s’est exprimé lors d’une conférence...

[quads id=1]