Home Actualité internationale Florence Porcel, la première femme à avoir porté plainte pour viols contre Patrick Poivre d’Arvor, ne renoncera pas.
Actualité internationale

Florence Porcel, la première femme à avoir porté plainte pour viols contre Patrick Poivre d’Arvor, ne renoncera pas.

L'écrivaine, âgée de 39 ans, est à l'origine de "l'affaire PPDA", l'une des plus emblématiques en matière de violences sexuelles en France. Depuis sa plainte en février 2021, au moins 45 femmes ont accusé devant la justice l'ancien présentateur vedette de TF1 de les avoir violées, agressées ou har

Florence Porcel, la première femme à avoir porté plainte pour viols contre Patrick Poivre d’Arvor, a déclaré avoir l’espoir d’un procès alors qu’une enquête préliminaire vient d’être relancée et que les investigations la concernant se poursuivent. Depuis sa plainte en février 2021, au moins 45 femmes ont accusé l’ancien présentateur vedette de TF1 de les avoir violées, agressées ou harcelées sexuellement. Florence Porcel a obtenu la saisine de deux juges d’instruction en décembre 2021. En parallèle, une seconde enquête préliminaire, qui était en voie de clôture, vient d’être relancée : trois nouvelles femmes se sont manifestées, faisant grimper à 22 le nombre de témoignages.

Florence Porcel accuse Patrick Poivre d’Arvor de l’avoir violée en 2004, quand elle avait 21 ans, dans son bureau de TF1, puis en 2009. Entre-temps, ils ont eu un rapport sexuel consenti en 2008. Cette chronologie a suscité la suspicion. Pourquoi « y être retournée »? Et ses vieux échanges intimes avec une amie, dévoilés dans la presse et dans lesquels elle exprime des fantasmes pour PPDA, ne prouvent-ils pas qu’elle était consentante? « J’assume complètement ces échanges. Peu importe si une femme a des fantasmes ou des sentiments, ce qui compte dans la définition pénale du viol, c’est l’instant t: sur le moment, y a-t-il eu violence, menace, contrainte ou surprise? », répond Florence Porcel.

Florence Porcel a publié un livre intitulé « Honte » où elle décrit la pernicieuse « envie de disparaître » qui la ronge depuis les viols qu’elle a subis. Elle veut écrire pour ceux qui ne veulent pas comprendre ce qu’est un viol, une « intrusion forcée, enfoncée, verrouillée », qui peut se dérouler « même sans violence, sans torture » et « dans un calme assommant ». Et après, la honte, cet « outil politique utilisé par les dominants pour faire taire », fait son œuvre et ronge, décrit Florence Porcel. « Demande-t-on à une victime d’un vol si elle a résisté à son vol? », s’insurge-t-elle. Non. Mais à elle, plaignante pour viols, si.

Mots clés : Florence Porcel, Patrick Poivre d’Arvor, viols, enquête, procès, témoignages, harcèlement sexuel, TF1, plainte, juges d’instruction, fantasmes, consentement, livre, honte, définition pénale du viol.

A LIRE AUSSI ...

Registre des violences sexuelles en Ethiopie : une avancée majeure

Le gouvernement éthiopien lance un registre des violences sexuelles pour lutter contre...

Le scandale de la fille du pasteur bouleverse l’église

Le scandale éclate lorsque la fille du pasteur est surprise dans une...

Engagement des groupes armés pour la protection des civils en RDC

Engagement des groupes armés congolais pour la protection des civils A l’Hôtel...

« Yaoundé : Les passionnés de la lecture au Cameroun »

Le Salon International de l’Industrie du Livre de Yaoundé : un événement...

[quads id=1]