Voici pourquoi Paul Biya inflige une raclée à Jean de Dieu Momo

    0
    41

    A peine revenu d’un lundi férié dont le but manifeste était de contrecarrer le mot d’ordre de “Villes mortes” lancé par des Camerounais de la diaspora, le ministre camerounais de l’Administration territoriale a été généreusement inspiré d’appeler les partis patriotes, compagnons du dernier double scrutin législatif et municipal de février à passer enfin à la caisse.a

    «Le ministre de l’administration territoriale porte à la connaissance des partis politiques ayant pris part au double scrutin du 09 février et du 22 mars 2020, en vue de l’élection des députés de l’Assemblée Nationale et des Conseillers Municipaux, qu’une dotation a été mise à disposition au titre de la deuxième tranche du financement public de la campagne électorale», peut-on lire dans le communiqué radio-presse 000041 dans lequel il leur est demandé de bien vouloir déposer à la direction des affaires politiques du MINAT, porte 308, le relevé d’identité bancaire (rib) de leurs formations politiques, pour les modalités de virement des différentes quotes-parts.

    Une nouvelle qui devrait en principe susciter de la joie chez tous les “grands” partis politiques qui avaient accompagné le non moins « grand » parti-Etat ex-unique aux élections, contrairement à « certains petits partis politiques » qui avaient appelé au boycott du double scrutin, et dont l’un des leaders ne serait rien d’autre qu’un « un aboyeur d’une espèce rare » ou un « hurluberlu » pour dire comme un ministron “anti-taliban” qui fait valoir dernièrement à tout va des compétences détonantes de professionnel de l’insulte publique (Cf. affaire guenon).

    Sauf que les critères de distribution établis par Atanga Nji sont très rigoureux pour que certains “grands petits partis” qui à l’issue de la compétition du 9 février, n’ont obtenu ni conseiller municipal, ni député), puissent espérer un petit “denier de judas”, quoique le leader aux « délicates oreilles » de l’un de ces “petits grands partis” croie mordicus valoir mieux et peser politiquement plus qu’« un aboyeur d’une espèce rare ».

    Pour dire les choses comme elles sont, il faut noter, pour la gouverne de tous, que conformément à la lettre et à l’esprit du MINAT, « la seconde tranche [de la dotation] sera servie aux partis politiques proportionnellement au nombre de sièges obtenus par scrutin. ».

    Pour qui connait sa table de multiplication, il est indiscutable que zéro (siège de maire ou de député) multiplié par toute la bonne volonté d’un collègue ministre de faire une petite faveur à un ministre collègue, ne peut donner d’autre résultat que celui de ZERO franc CFA. Sauf dépannage personnel. A moins que l’Atanga-Nji veuille courir le risque de faire émarger le collègue “électoralement nul” dans les caisses de l’Etat et se faire épingler ensuite pour détournement de deniers publics.

    Source: cameroonvoice.com

    QU’EN PENSEZ-VOUS?

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    [gs-fb-comments]

    [comment-form]

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]