Weltnachrichten – FR – Top 14 – Réduit à 14, les Rochelais n’ont pas tremblé face à Montpellier

0

. .

Si les duels précédents entre les deux formations étaient productifs et spectaculaires, cette rencontre en ce Boxing Day aurait-elle les mêmes considérations? A d’autres moments, certes, mais les conditions climatiques qui se sont invitées et perturbent largement les débats, nous reviendrons. Les Maritimes affichent encore une certaine vitesse avec le vent de face et sortent quelques relâchements qui permettent au bloc défensif héraultais de rentrer dans la courbe. . Ihaia West ouvrira les hostilités après qu’Anthony Bouthier lui ait répondu sur des faits similaires (3-3, 8. ). Mais un fait important ornera ce duel. Will Skelton est finalement expulsé après une attaque à l’épaule de la tête de Paul Willemse. M. ThomasCharabas envoie le carton rouge (18. ). Qu’est-ce qui est censé secouer le leader Rochelais? Pas vraiment, les troupes de Jono Gibbes vont tenter de déjouer une réplique du MHR, c’est le moins qu’on puisse dire, malgré la perte de balles au contact et quelques bugs évidents dans le jeu actuel. Symbole de cette résilience, une percée de quarante mètres de Brice Dulin, qui aux derniers instants de ce premier acte a semé le désordre dans les rangs de Montpellier. Action apportant le penalty de West pour avoir placé les Cistes au tableau de bord juste avant la pause (9-6, 40e. ). La suite pourrait-elle être indécise à plus d’un titre?

La tension après une mise à pied, qui a été littéralement mélangée par la défense du MHR, a été rapidement presque étouffée. L’opportuniste, le capitaine Kévin Gourdon, est au pied du poteau pour un écart déjà substantiel (16-6, 42. ) aplatir. . Un test représentatif des limites de l’Hérault en termes d’engagement et d’agressivité compte tenu de la robustesse générale des lieux, notamment au sol et en duels. Jamais capables de concourir dans la conservation, Ihaia West et Brice Dulin ont distribué des jeux de coups de pied pertinents et forcé les visiteurs à des excursions de balle complexes.. Patiemment et assez confiants, les Rochelais ont bâti leur succès grâce à la force de leurs attaquants dominants sur les phases statiques. Dommage malgré l’infériorité numérique et l’absence désavantageuse de Skelton. Les locaux obtiennent le résultat avec quelques succès supplémentaires d’Ihaia West pour repousser une timide menace de l’Hérault (22-9, 80. ). La Rochelle allie réussite, conditions délicates et duel à son avantage. Il encourage le respect et assume un peu plus cette position de leadership, s’appropriant magistralement le contexte et faisant preuve de maturité malgré des circonstances défavorables. . Concernant le MHR la préoccupation demeure, parfois caricaturée dans son organisation et sans exploiter aucune supériorité numérique. Les Héraultais ont abdiqué dans trop de secteurs et ont pu mesurer l’écart qui les séparait des grandes équipes de l’époque. .

J’accepte de recevoir par e-mail des actualités et des offres sur les produits et services & d’entreprises du même groupe qu’Eurosport.

Montpellier Hérault Rugby, Stade Rochelais, Top 14, Anthony Bouthier

Actualités du monde – FR – Top 14 – Réduits à 14, les Rochelais n’ont pas tremblé face à Montpellier
. . Titre associé :
Top 14. Malgré un carton rouge et le vent, La Rochelle impose s& # 39; à domicile contre Montpellier
Réduit à 14, le n& # 39 Rochelais n’a pas tremblé contre Montpellier
14: Revivez le match La Rochelle – Montpellier
Top 14: La Rochelle bat Montpellier malgré de mauvaises conditions
Top 14: Le Stade Rochelais est sorti du piège de Montpellier (22) –9)
Top 14: La Rochelle sûre?
La Rochelle domine Montpellier pour garder la tête du classement
A quatorze ans, La Rochelle coule Montpellier
Top 14 (J12): La Rochelle s& # 39; contre les éléments et Montpellier s’impose
Rugby: Direction 2021 pour le MHR

Ref: https://www.rugbyrama.fr

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour: