World news – David Pujadas est troublé par les propos d’Alain Finkielkraut: Il se souvient de l’évidence

0
20

Lundi 11 janvier, Alain Finkielkraut était invité aux pujadas de 24 heures pour évoquer l’affaire Olivier Duhamel, accusé d’inceste. Et David Pujadas était impuissant face au polémiste qui a osé utiliser le concept de consentement.

Nouvelle polémique pour Alain Finkielkraut. Le philosophe, invité à Pujadas le 24 janvier, s’est exprimé lundi 11 janvier sur l’affaire Olivier Duhamel, dont Camille Kouchner avait accusé dans son livre La Familia grande des incestes. Dans ce livre, la fille de Bernard Kouchner dénonce les violences sexuelles que son beau-père a pratiquées sur son frère jumeau pendant «deux ou trois» ans et exhorte le politologue à démissionner de ses fonctions. Et face à David Pujadas, Alain Finkielkraut a osé utiliser le terme «consentement» et a laissé le journaliste un peu impuissant.

«Si nous essayons de savoir s’il y a eu consentement ou une forme de réciprocité, nous tombons immédiatement amoureux de vous « a déclaré le philosophe avant que David Pujadas ne rappelle une évidence: » Parce que nous parlons d’un enfant de 14 ans « . Un argument évidemment inadmissible pour Alain Finkielkraut, qui a carrément avec un « et alors? » Répondu avant de préciser qu’on « parle d’un adolescent » et que « ce n’est pas pareil ». Une manière de «relativiser» l’inceste pour le philosophe qui n’en est pas à sa première «banalisation du viol», car à son avis il est utile de savoir «si un enfant de 14 ans est d’accord» avant de prendre position.

Alain Finkielkraut (LCI) « Si on veut savoir s’il y a eu consentement ou une forme de réciprocité, on tombe aussitôt pour toi » Pujadas: parce qu’on parle d’un enfant de 14 ans … « Et donc ? On parle d’abord d’un adolescent, ce n’est pas la même chose »pic.twitter.com/rCejtrMScw

Remarques un peu dérangeantes du philosophe qui s’étonne de l ‘« approbation »du frère de Camille Kouchner. Dans La Familia grande, cependant, elle expliquait comment son frère « Victor » l’avait trouvée adolescente, pour lui dire ce que faisait Olivier Duhamel en entrant dans sa chambre. « Le beau-père qui lui rendait parfois visite dans sa chambre, rue Joseph-Bara. Le beau-père qui est venu mesurer son sexe au double décimètre dès que ma mère a cherché ailleurs », rapporte l’avocat qui prétend le frère d’alors lui avait promis de ne rien dire tandis que le politologue assurait à son beau-fils que « tout le monde fait ça » pour justifier ses actions.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont traitées par ordinateur pour Reworld Media Magazines et / ou son Partenaires et prestataires pour pouvoir envoyer des conseils et des offres promotionnelles.
Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données vous concernant.
Pour en savoir plus ou pour exercer vos droits, vous pouvez consulter nos conditions générales d’utilisation.

Titre associé :
« Abject »: controverse selon Finkielkrauts Commentaires sur le consentement des mineurs
– <a href = "/? S = David Pujadas bouleversé par les propos de d& # 39; Alain Finkielkraut: Il se souvient de l'évidente David Pujadas bouleversée par les propos du & # 39; Alain Finkielkraut: Il se souvient de l'évidence

Ref: https://www.telestar.fr

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]