World news – Un enfant de 4 ans dans un bus a oublié: «Les conséquences psychologiques peuvent être graves

0
14

Un enfant de 4 ans a été oublié dans un bus scolaire le 4 février sur le chemin de l’école dans le Calvados. Avec Elena Goutard, nous nous sommes intéressés aux conséquences psychologiques d’un tel événement pour un enfant de cet âge.

Un incident aux conséquences graves. Le jeudi 4 février, un garçon de 4 ans a été oublié dans un bus scolaire dans le Calvados. L’enfant est allé à l’école à Thury-Harcourt, où il a été enseigné dans le département junior, rapporte Ouest-France.
Le petit garçon a été retrouvé par le chauffeur du bus au moment de son inspection. Ce dernier a informé l’organisation responsable du transport scolaire et l’enfant a pu retourner à l’école en fin de matinée. Cependant, ses parents n’ont été informés de cet incident que vendredi soir, ce que la communauté Cingal-Suisse Normande (CDC) responsable du transport scolaire a réfuté. Ils prétendent avoir appelé la mère du petit garçon. Les parents de l’enfant ont laissé une main courante à la gendarmerie de Thury-Harcourt.

Malheureusement, cet incident est loin d’être isolé. En décembre dernier, un autre enfant de 4 ans a été oublié dans un bus à Vervins pendant des heures sous -3 °. Le petit garçon gelé était proche de la mort. Ces cas nous ont amenés à nous demander quelles étaient les conséquences psychologiques de l’enfant après avoir vécu une telle situation. Pour Elena Goutard, formatrice de la famille et des parents, elles peuvent être variées et plus ou moins sérieuses. L’enfant peut avoir:

«Parfois, l’enfant semble bien vivre sur place, mais il peut revenir quelques mois voire quelques années plus tard et entraîner des problèmes tels que l’anxiété sociale. Dans ces cas, il est difficile de raconter cet incident passé. hésiter à voir un psychologue « , prévient le spécialiste. Il en va de même si les troubles du sommeil et de l’alimentation persistent ou s’il ne parvient pas à surmonter ses peurs, une consultation s’impose.

Lire aussi: 18 phrases, que vous pouvez dire à votre enfant … et dont ils se souviendront toujours

« Écoutez d’abord l’enfant. Laissez-le vous parler de l’incident pour ajouter quelques mots à son histoire. Posez-lui des questions, mais soyez plus gentil avec ce qu’il vit que de les rassurer immédiatement, ce qui leur permet de drainer leurs émotions », conseille l’expert. Plus tard dans la journée ou le lendemain, vous pouvez en parler à l’enfant «sans dramatiser» pour voir s’ils s’ouvrent. Si vous voyez qu’il ne veut pas en parler, vous pouvez lui raconter une histoire similaire avec une fin heureuse: « Il se rapportera au personnage mais il ne l’est pas, donc il deviendra plus réceptif et plus enclin Il comprendra aussi que ce sont des choses qui peuvent arriver, mais que le résultat est positif.
S’il a vraiment peur de retourner à l’école ou d’être seul, «ne vous pressez pas», conseille Elena Goutard. « Faites-le pas à pas, par exemple, envoyez-le à l’école une demi-journée, puis une journée complète. S’il doit prendre le bus, n’hésitez pas à l’emmener plusieurs fois. Vous pouvez aussi lui fournir de petites choses pour le rassurer lui, par exemple un bracelet avec votre numéro de téléphone, pour qu’il sache que s’il se retrouve dans une situation similaire (par exemple, perdu dans un supermarché, ndlr), il peut demander de l’aide et sait qu’il peut sortir de cette situation », elle L’entraîneur recommande également de jouer à de petits jeux comme cache-cache pour lui montrer qu’il sera toujours trouvé.
Pour Elena Goutard, il est également important que les parents fassent attention à la façon dont ils gèrent leurs émotions. «Essayez de relativiser, minimiser, rester calme et confiant. Le but n’est pas de transmettre vos peurs à l’enfant qui est une vraie éponge », conclut-elle.

Copyright © 1999-2021 jsdchtml3 (‘- aº erhth « = fptc¦¦: roproetafua.meinimoc.n » grat = tepot_ « ¹ » s nUd etig upuor efuAinimeºn ¹a¦º -erh a = fua¦ « ¦rohtllahtuaroth.t ». t « = tegt_ » N¹ « potoé erepiuqdé rotiaiºel- ¹a¦º rh a = fenem¦ » it-snolagel¦setnemoi-snlagelsepsa.t « tegra » = pot_neM¹ « oitl sngéela¹a¦ºs- aº erhth » = fimpto  » ¹ « etiSproc aro … ºet¹a – rh aºfeth » =: ptboj … sefuaninimoc. « ¦mategrt _ » = tpoeR¹ « urcnemetºt ¹a … aº -erhh » = ftt: sproc … opetarua tno « tcat gra _ « = teotC¹ » ptno¦ºtca¹aº – erh a « = favajcspirohs: tCwrPpmefeecnerPspupoP¹ ») (férneréecc seikooºs ¹a¦º -erh a = ¹ ftth « ¦º erh: spwwwfua. euqc sedkoo.h: spwwwfua. euqc sedkoo.hptec: sw. na … modip … ¦: esa.stdcfmoc.ns¦itategapcpu¦daols¦etinoc¦1atgctc2_v1002003271_.vgc¦fdpoC¹ « dnitig snonélaré seev¹encrypt_3_e)

Ref: https://www.aufeminin.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]