D’après une source locale, des jeunes recrutés par une élite du coin basée à Yaoundé et se faisant passer pour des combattants indépendantistes (« Amba Boys ») ont pris quartier dans certaines habitations à Nda-Mbatou (dans le nord-ouest) et sont en train de recruter des jeunes pour soi-disant intégrer les forces indépendantistes.

La source révèle que pas mal de jeunes ont déjà été rassemblés dans un complexe à cet effet et que les recruteurs sont en train de sillonner les coins environnants tels que Mile 90, Nso’ngwa, Tchomba’a, Bafut Park pour recruter des jeunes et les parquer dans un complexe à Mbatou. L’objectif, d’après cet informateur local, est de massacrer ces jeunes comme ce fut le cas à Menka-Pinying (zone nord du Southern Cameroon) le 25 mai dernier. Près d’une trentaine de jeunes avaient été rassemblé dans une case de passage à Menka et tués par des hommes armés en civil.

Pour le pouvoir, il s’agissait d’indépendantistes armés neutralisés à l’issue d’une opération mixte de la police, de la gendarmerie et de l’armée. Mais d’après des sources locales, il s’agissait de jeunes recrutés par les élites de la localité (l’actuel ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji et secrétaire général du ministère de l’Eau et de l’Energie, Jonathan Fru ont été pointés du doigt par les populations locales) pour se faire passer pour des combattants indépendantistes mais tués par la suite parce qu’ils représentaient déjà une menace pour la population.

D’après des sources dignes de foi au sein de l’appareil de l’Etat, le pouvoir de Yaoundé planifie des assassinats des jeunes de 15 à 30 ans dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest parce que pour lui, il s’agit de potentiels membres actuels et à venir des groupes armés indépendantistes.

Columnist: Michel Biem Tong

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here