Partagez avec vos amis

Le magistrat municipal croit que sa disqualification « injuste » lors des investitures dans la Vallée du Ntem, en vue des municipales de fevrier 2020, n’est que le fruit des manœuvres de certains de ses camarades du parti. Mba Mbo Hyacinthe, Président de la Section RDPC Vallée du Ntem 1, et maire sortant de la Commune d’Ambam, dit vouloir malgré tout continuer sa mission, servir son parti le RDPC, et le président Paul Biya

Voici sa déclaration officielle

Origine : MBA MBO Hyacinthe, Président de la Section RDPC Vallée du Ntem 1, Maire sortant de la Commune d’Ambam.

Destinataires : Populations de l’Arrondissement d’Ambam, militantes, militants et sympathisants du RDPC dans la Section Vallée du Ntem 1, amis et connaissances.

Chers tous,

Après ma brillante élection par un score sans appel de 80% des suffrages exprimés par la base militante composée d’un collège électoral constitué des membres des bureaux des sections RDPC, OFRDPC et OJRDPC, des présidents et présidentes des Sous-sections RDPC, OFRDPC et OJRDPC ainsi que les chefs traditionnels de 3ème degré militants du parti, ce qui m’a donné droit à 22 conseillers municipaux sur 25 contre 2 conseillers municipaux pour mon suivant immédiat et conseiller municipal pour le 3ème candidat au classement (mes 3 adversaires s’étant partagés 20% des suffrages exprimés), J’ai le regret de vous informer que je viens d’être disqualifié injustement. Mais je vais continuer à travailler pour mon parti le RDPC. Soutien inconditionnel et sans faille au Président Paul BIYA. Ils ont évoqué deux motifs de disqualification :

1) ils ont dit que j’ai été condamné à Ambam et ils ont produit la décision du tribunal d’Ambam alors qu’ils savaient bien que j’avais gagné le procès en appel à la Cour d’appel du sud à Ebolowa qui a de ce fait annulé le jugement du tribunal de première instance d’Ambam.

Par ailleurs, même si l’affaire n’avait pas été annulée en appel (voir la copie du jugement de la Cour dAppel du Sud à la fin du message), ça n’a aucun impact sur le processus électoral parce que ce n’était pas une peine privative de liberté et ce n’était pas une affaire de détournement de fonds publics.

La Circulaire du Président National et la note du Secrétaire Général du Comité Central du RDPC sont claires là dessus et ne parlent que des poursuites judiciaires pour détournement de fonds publics ;

2) ils ont dit que je suis poursuivi au TCS pour détournement des deniers publics et ils ont produit comme preuves, la décharge de leur plainte au TCS contre moi et le PV de mon audition alors qu’après mon audition et après avoir présenté mes preuves, j’ai été purement et simplement acquitté et l’affaire a été classée sans suite c’est-à-dire n’a jamais été enrôlée comme le témoignage le certificat de non enrôlement ci-joint (voir à la fin du message), que le TCS vient de me produire.

Conclusion : j’ai été disqualifié injustement et et je laisse au parti, le soin d’en tirer les conséquences face à cette situation d’injustice et d’abus dont je viens d’être victime de la part de certains camarades du parti qui étaient en charge de ces opérations de sélection des candidats du RDPC aux élections municipales du 9 février 2020.

Pour ma part, je me soumets à la discipline du parti et je vais continuer à œuvrer sans relâche, avec courage et détermination pour permettre au RDPC, le Parti du Grand Camarade Son Excellence Paul BIYA, de continuer à engranger les victoires et d’atteindre ses objectifs. Je vais donc désormais me consacrer uniquement à la gestion du Parti à la base en ma qualité de Président de la Section RDPC Vallée du Ntem 1 à Ambam.

Je demande à touts les militants, à toutes les militantes et à tous les sympathisants du RDPC dans ma circonscription politique de rester calmes, sereins et disciplinés, de protéger l’intérêt supérieur du parti, de se soumettre à la discipline du parti et de continuer à soutenir le Président Paul BIYA.

Mettons nous au travail dès à présent pour plébisciter les candidats du RDPC aux élections municipales et législatives du 9 février 2020 afin que seul le RDPC gagne !

Félicitations aux heureux élus !!! Vive le RDPC et son illustre Président National, Son Excellence Paul BIYA, Président de la République du Cameroun, Chef de l’Etat.

NB : À titre de rappel, voici mes deux preuves qui démontrent que tout ce qu’ils ont dit est faux :

1) Le jugement rendu par la Cour d’Appel du Sud à Ebolowa,

2) Le certificat de non enrôlement que le tribunal criminel spécial (TCS) vient de me délivrer et qui atteste que je n’ai pas de poursuites judiciaires au TCS contrairement à ce que veulent laisser entendre les acteurs de la désinformation, de la diffamation, de la délation et du mensonge.

 77185287_442169183155143_6681304671014879232_n.jpg

https://237actu.com/pid/12303

 

Téléchargez notre application Android
Partagez avec vos amis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here