C’est le énième scandale financier révélé par la presse locale sur l’attribution des marchés des chantiers de la CAN 2021. Dans sa parution de ce mercredi, le journal Repères indique qu’un « hold up de 7 milliards de F CFA » serait en cours de préparation.

Pour le journal, le ministre des Sports Kombi Mouelle, son collègue du tourisme Bouba Maigari ainsi que l’ancien capitaine des Lions Samuel Eto’o serait derrière cette « machination visant à spolier les caisses de l’Etat ».

Selon les faits rapportés par le journal, plusieurs courriers auraient été envoyés des courriers au chef de l’Etat Paul Biya en vue de le pousser à retirer les marchés de la CAN à l’entreprise Prime Potomac en charge des travaux à cause du retard accusé dans la livraison. Ces chantiers une fois retirés devraient être confiés à Mota Engil, la société portugaise chargée de la réhabilitation du stade Roumde Adja qui, par ailleurs, n’a pas encore livré ses trois premiers chantiers.

Comme conditions pour reprendre ces chantiers, Mota Engil exigeraient 6,5 milliards de FCFA et un délai de quatre (4) mois alors que Prime Potomac réclame un décompte supplémentaire de 2 milliards et un délai de deux mois pour combler son retard.

Pour réussir leur coup, souligne le journal, le ministre Kombi Mouelle aurait envoyé en personne un courrier au chef de l’Etat Paul Biya exigeant le retrait des chantiers octroyés à Potomac tandis que Samuel Eto’o « instrumentalise la CAF en mettant en contribution ses relations avec ses dirigeants ».

Choisi pour abriter la CAN 2019, le Cameroun s’est vu retirer l’organisation de la compétition à cause du retard sur les chantiers et attribuer celle de 2021. Mais le doute plane toujours sur la tenue de la CAN 2021 au Cameroun.

Source: camerounweb.com

Téléchargez notre application Android
Partagez avec vos amis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here