Home Economique Barrage de Nachtigal : NHPC affirme qu’il n’y a rien d’inquiétant concernant les fissures avec infiltrations d’eau.
Economique

Barrage de Nachtigal : NHPC affirme qu’il n’y a rien d’inquiétant concernant les fissures avec infiltrations d’eau.

Le barrage de Nachtigal : des fissures inquiétantes ?

La mission de l’Agence de régulation du secteur de l’électricité (Arsel) effectuée en août 2023 sur le chantier de construction du barrage hydroélectrique de Nachtigal a suscité des inquiétudes. Ces conclusions ont été évoquées lors de la visite du vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre sur le site. Accompagné des ministres de l’Économie et de l’Eau et de l’Énergie, il a rencontré les responsables de la société de projet Nachtigal Hydro Power Company (NHPC) pour obtenir des éclaircissements. Le directeur général de NHPC, Vincent Leroux, a rassuré les journalistes lors d’un point de presse en affirmant que les fuites et les dégradations constatées étaient normales et réparables.

Avancement du projet et confiance des bailleurs de fonds

Le projet de construction du barrage de Nachtigal est actuellement à 91% d’avancement. Malgré les fissures et les infiltrations d’eau constatées, NHPC affirme que le calendrier de livraison de l’ouvrage reste inchangé. La première phase du projet, qui consiste à mettre en service un groupe de 60 MW, est prévue pour février 2024. Les partenaires du projet, dont la Banque mondiale, ont félicité NHPC pour son respect du calendrier. Cependant, le départ du directeur général de NHPC suscite des incertitudes quant à la confiance des bailleurs de fonds dans le secteur de l’électricité au Cameroun.

Les enjeux financiers du secteur de l’électricité

Le secteur de l’électricité au Cameroun fait face à un déficit financier important, ce qui a conduit à l’insolvabilité d’Eneo, le principal distributeur d’électricité du pays. Les bailleurs de fonds sont préoccupés par cette situation et par l’incertitude quant au mode de gestion de la structure qui résultera du rachat des actifs d’Eneo par le fonds d’investissement Actis. Le gouvernement doit mobiliser rapidement 400 milliards de FCFA pour mettre en œuvre son plan de redressement du secteur de l’électricité. La Banque mondiale a présenté plusieurs options lors d’une réunion de haut niveau avec les acteurs du secteur, laissant au gouvernement le choix de la solution à adopter.

Keywords: Barrage, Nachtigal, inquiétant, NHPC, fissures, infiltrations d’eau, avancement, bailleurs de fonds, déficit financier, Eneo, Actis, secteur de l’électricité.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Les audaces de Carlo Ancelotti avant le choc à Man City

Carlo Ancelotti prend des décisions audacieuses pour affronter Man City. Un choix...

Les 4 décisions audacieuses de Marc Brys au Cameroun

Découvrez les 4 premières décisions fortes prises par Marc Brys au Cameroun....

Le scandale de la fille du pasteur bouleverse l’église

Le scandale éclate lorsque la fille du pasteur est surprise dans une...