Home Economique Le Nigeria renforce sa vigilance sur les transactions avec le Cameroun en matière de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme.
Economique

Le Nigeria renforce sa vigilance sur les transactions avec le Cameroun en matière de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme.

Le Nigeria renforce la vigilance sur les transactions avec le Cameroun

Dans une lettre de confort adressée le 6 juillet 2023 aux banques et établissements financiers opérant au Nigeria, la banque centrale du pays a prescrit une vigilance accrue dans les transactions financières avec certains pays, dont le Cameroun. Cette mesure fait suite à l’inscription du Cameroun sur la liste « gris des pays sous surveillance renforcée » du Groupe d’action financière (GAFI), une organisation internationale luttant contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Le Nigeria, pays frontalier du Cameroun, a toujours été dépeint comme l’arrière-garde des séparatistes camerounais, ce qui soulève des inquiétudes quant aux transactions informelles entre les deux pays.

Les liens entre les militants séparatistes camerounais et le Nigeria

La décision du Nigeria de renforcer la vigilance sur les transactions avec le Cameroun est également motivée par les liens entre les militants séparatistes camerounais et le Nigeria. En effet, des Américains d’origine camerounaise ont été condamnés aux États-Unis pour leur soutien aux séparatistes camerounais et leur tentative d’envoyer des armes aux milices sécessionnistes des régions anglophones du Cameroun. La longue frontière poreuse entre les deux pays facilite les transactions informelles qui échappent aux dispositifs de régulation mis en place par le gouvernement camerounais.

Les défis de la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme

Outre les transactions informelles, il est également nécessaire de s’interroger sur l’efficacité des mesures de renforcement de la vigilance sur les transactions financières avec le Cameroun. Les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun sont en proie à des revendications séparatistes depuis fin 2016, ce qui crée un climat propice au blanchiment d’argent et au financement du terrorisme. La coopération entre le Cameroun et le Nigeria est essentielle pour lutter contre ces défis et garantir la sécurité financière dans la région.

En conclusion, le renforcement de la vigilance sur les transactions financières entre le Nigeria et le Cameroun est une mesure nécessaire pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Les liens entre les militants séparatistes camerounais et le Nigeria soulèvent des inquiétudes quant aux transactions informelles entre les deux pays. La coopération entre les autorités des deux pays est essentielle pour relever ces défis et garantir la sécurité financière dans la région.

Mots clés: Blanchiment d’argent, financement du terrorisme, Nigeria, Cameroun, transactions financières, vigilance, séparatistes camerounais, frontière, régulation, sécurité financière.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[quads id=1]