Home Economique Cameroun – Défaillance du système informatique fiscal: les contribuables victimes sont exonérés de sanctions
Economique

Cameroun – Défaillance du système informatique fiscal: les contribuables victimes sont exonérés de sanctions


La décision a été prise par le directeur général de la fiscalité (DGI), Modeste Mopa Fatoing, qui, dans un communiqué de presse, demande à ses employés de ne pas infliger d’amendes aux contribuables victimes du « traitement des déclarations ou des arriérés imposés au système . peuvent être attribués. IT des autorités fiscales ”.

Dans le cadre de la modernisation de l’administration, la loi de finances a introduit le paiement électronique pour l’exercice 2021 en tant que paiement obligatoire des taxes et redevances pour les grandes entreprises. «Compte tenu du délai d’adaptation nécessaire à l’adoption de ces nouveaux instruments de la part des contribuables concernés, je vous demande de ne pas appliquer les pénalités, intérêts de retard et autres pénalités en cas de retour ou de défaut de paiement. un dysfonctionnement du système informatique de l’administration  », a écrit le directeur général de la fiscalité dans une note publiée le 26 février 2021.

Selon le journal Le Messager de ce jeudi 4 mars 2021 rapportant cette information publiée par nos confrères d’Investir au Cameroun, Modeste Mopa Fatoing précise dans sa note que: «  Lorsque, en raison de l’autonomie de la procédure, des sanctions immédiates et des amendes de retard ont été imposées alors que ce retard est dû au système informatique, il est demandé de suspendre toutes les mesures de recouvrement et d’engager la procédure d’exemption automatique dans laquelle le général annule.

« Dans l’ensemble, je vous exhorte à renforcer le système d’aide aux contribuables au sein de vos structures respectives afin de mettre en œuvre en douceur ces réformes importantes pour moderniser notre système fiscal », conclut-il.

Une mesure d’assouplissement qui intervient dans un contexte où le Cameroun a commencé à dématérialiser le dépôt et les déclarations fiscales à partir du 1er janvier 2021, jusqu’aux petits contribuables« Afin de limiter la falsification, la corruption et les éventuels détournements de revenus, les seules méthodes de respect des obligations fiscales autorisées dans les centres fiscaux sont désormais le dépôt en ligne et le paiement bancaire », précisent nos confrères.



Source link

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Affaire de matchs truqués : Samuel Eto’o dépose sa défense.

Ce mercredi 17 avril, les auditions de Samuel Eto’o et des personnes...

Kenya : la facture d’électricité baisse de 13,7%

Kenya Power promet une réduction de 13,7% des coûts de l’électricité à...

Kenya : les médecins entament une cinquième semaine de grève

Des centaines de médecins et autres praticiens kenyans ont manifesté mardi pour...

[quads id=1]