Home Economique Capitalisation boursière : Bvmac encore loin de ses objectifs, malgré une hausse de près de 37% en 2023
Economique

Capitalisation boursière : Bvmac encore loin de ses objectifs, malgré une hausse de près de 37% en 2023

(Investir au Cameroun) – Selon le dernier rapport de politique monétaire de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), publié en mars 2024, l’activité boursière dans la zone Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale) ) Guinée) a connu un essor en 2023. On apprend que la capitalisation boursière de la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale (Bvmac), la place financière unifiée de la Cemac basée à Douala, a augmenté cette année-là de 36,8% sur un an. Selon notre source, cet indicateur, qui correspond à la valeur financière totale des titres pouvant être achetés ou vendus en bourse, est atteint un montant de 1 562,9 milliards FCFA au 31 décembre 2023.

« Cette situation est essentiellement due à la cotation de nouvelles actions et à la valorisation de certains titres. », explique le document publié par la banque centrale. Outre la hausse de la valeur de certains titres, l’activité de Bvmac entre 2022 et 2023 a été caractérisée par l’introduction en bourse de plusieurs nouvelles obligations et actions. C’est par exemple le cas des obligations d’État gabonaises. EOG 6,25% net 2022-2028 » et des actions de la Société Gabonaise de Réassurance Commerciale (SCG-Ré), dont la double cotation initiale auprès de Bvmac a eu lieu le 26 janvier 2023. D’une valeur respective de 175 milliards et 5 milliards de FCFA, ces titres gabonais ont augmenté la capitalisation boursière de Bvmac de 180 milliards de FCFA en 2023.

Par ailleurs, le 15 février 2023, l’émission obligataire 2022-2029 de la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (Bdeac) a été cotée à la Bvmac, augmentant la capitalisation de ce marché financier de 110 milliards FCFA. Parallèlement, lors de la séance de bourse du 29 mai 2023, une hausse de 17% a été enregistrée du nombre d’actions introduites à Bvmac par le banquier camerounais La Régionale, passant de 61.630 à 72.089 actions. Cette augmentation, qui a contribué à l’augmentation de la capitalisation de Bvmac, résulte de l’admission à la cotation de 10.459 nouveaux titres immobiliers de la banque, suite à une opération de distribution gratuite aux actionnaires en bourse réalisée en avril 2023.

Le 23 novembre 2023, ce sera au tour de l’État du Cameroun d’augmenter la capitalisation du compartiment obligataire Bvmac de plus de 176 milliards de FCFA, grâce à l’introduction en bourse de sa toute première obligation multitranche, qui a été achevé en juin 2023. Cependant, malgré ce dynamisme croissant des activités de Bvmac, ce marché financier unifié reste loin des attentes exprimées par les autorités communautaires, dans le cadre du plan de relance de ce marché. Par exemple, la performance réalisée en 2023 est encore loin de l’objectif d’une capitalisation boursière minimale de 1 200 milliards de FCFA dans le compartiment actions et de 1 000 milliards de FCFA dans le compartiment obligataire (soit une capitalisation totale de 2 500 milliards de FCFA, ndlr). prévus dans le plan d’action 2020 de la Bvmac.

Confluence

Ces projections se fondaient sur l’efficacité des introductions en bourse de dix nouvelles entreprises publiques, proposées par tous les pays de la CEMAC, conformément à un engagement pris en 2019. Mais alors que la liste des entreprises proposées est finalement complétée depuis plusieurs mois, avec cinq entreprises supplémentaires , seuls quelques-uns d’entre eux ont déjà franchi le Rubicon d’une introduction en bourse. Par ailleurs, outre le retard dans l’arrivée des sociétés susmentionnées sur les côtes de la Bvmac, le marché financier de la Cemac doit faire face à une forte concurrence de la part du marché des titres publics de la Beac.

«De manière générale, Bvmac a exercé ses activités dans un contexte économique caractérisé par une concurrence accrue du marché monétaire, orchestrée par la Beac, qui a représenté la majorité des levées de fonds initiées par les gouvernements (Staten, ndlr), créant une dynamique sans précédent sur le marché des titres publics. . marché géré par la BEAC et régi par le système d’adjudications des bons et obligations du Trésor assimilables (BTA et OTA)», soulignait déjà la Bvmac dans son rapport d’activité 2021. En 2023, et même dans l’année 2024 en cours, cette guerre de marché ne disparaîtra pas.

Selon les données de la Banque centrale, au 31 janvier 2024, l’encours des titres publics émis par les Etats de la Cemac sur le marché des titres publics de la Beac s’élève à 6.408,5 milliards de FCFA, en hausse de 17,1% par rapport à la même période de 2024. Ceci malgré l’augmentation des coûts de fonctionnement au cours de la période. Pour expliquer cette préférence de plus en plus prononcée des Etats pour le marché monétaire au détriment du marché financier, experts et acteurs du marché des capitaux invoquent des raisons telles que la compétitivité-coût, la flexibilité, voire la simple orthodoxie. Ces derniers, affirment les financiers, souhaitent que le marché des titres publics devienne le marché traditionnel des trésors nationaux, tandis que le marché financier se concentre davantage sur les entreprises.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi

12-03-2024 – Bvmac veut diviser les titres pour que les personnes à faibles revenus puissent investir

16-02-2024 – L’État du Cameroun envisage de lancer sa 8ème obligation en 2024, d’une valeur de 200 milliards FCFA

03-04-2024 – Beac : l’encours des titres publics atteint 6 408,5 milliards FCFA malgré la hausse des charges de fonctionnement

02-04-2024 – Financement : Le Gabon compte sur les investisseurs camerounais pour lever 854 milliards FCFA en 2024

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

L’Espagne annonce sa liste pour l’Euro 2024, avec quelques surprises

L’Espagne annonce sa liste pour l’Euro 2024, avec quelques surprises #LEspagne #annonce...

Revirement : le CCA réhabilite le staff de Samuel Eto’o

Rebondissement dans la crise entre la Fédération camerounaise de football et le...

Élections en Afrique du Sud : début du vote par anticipation

Les Sud-Africains qui ont reçu une autorisation spéciale pour voter par anticipation...

Maroc : La ministre et le milliardaire impliqués dans un conflit d’amour et d’intérêts

Leila Benali Un scandale éclate au Maroc. Leila Benali, la charismatique ministre...

[quads id=1]