Découvrez pourquoi Le port de Douala sommé de verser des dommages à cette filiale de Bolloré

0
75

Une décision rendue le 13 novembre 2020 demande au tribunal arbitral de la CCI de lancer un nouvel appel d’offres incluant le DIT. Le port de Douala a été condamné à verser une indemnité à cette filiale de Bolloré.

Dans un communiqué publié le 13 novembre 2020, «Douala International Station (DIT), filiale des groupes APMT et Bolloré, salue la décision rendue en sa faveur par la Cour d’arbitrage de la CCI».

DIT sait déjà que l’équité est justement accordée dans les deux points de friction entre Bolloré et le Port Autonome de Douala: les frais de stationnement partagés entre le Port Autonome de Douala (Pad) et DIT, ce qui freine la participation de DIT à l’appel d’offres en janvier 2018.

L’opérateur portuaire a déclaré: «Le 13 novembre 2020, le jury a reconnu les mérites de ma candidature au DIT.

Le DIT déclare que «le recours à l’arbitrage a été prévu dans le cadre de l’accord de concession PAD-DIT de 2004. Conformément au règlement d’arbitrage de la Chambre de commerce internationale, la décision a été rendue indépendamment par le groupe spécial d’arbitrage composé des deux parties».

APMT et Bolloré Ports sont les deux contributeurs de référence du DIT. L’opérateur était dans le port de Douala du 1er janvier 2005 au 31 décembre 2019, soit 15 ans de concession. Au terme de la concession et malgré l’annulation par les tribunaux camerounais du résultat de l’appel d’offres pour la renonciation du terminal à conteneurs, Pad avait reçu du personnel et du matériel DIT.

Le 6 décembre 2019, la Container Terminal Authority (RTC) a été créée par décision du conseil d’administration d’Al-Sada. En juillet, son contrat a été renouvelé pour une durée de 3 ans.

REF:www.camerounweb.com/

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

[comment-form]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]