Home Economique Douanes : les importateurs de voitures camerounais accusés d’utiliser les facilités réglementaires pour frauder
Economique

Douanes : les importateurs de voitures camerounais accusés d’utiliser les facilités réglementaires pour frauder

(Investir au Cameroun) – Dans une note signée le 28 mars 2024, le directeur général des douanes réitère l’interdiction de dédouaner les marchandises de tiers dans le cadre du régime des entrepôts sous douane pour véhicules particuliers. Fongod Edwin Nuvaga a déclaré avoir noté le dédouanement d’autres marchandises dans ces entrepôts qui étaient agréées uniquement pour les véhicules. C’est une pratique pour la DG Douanes « une source de distorsions dans les règles de domiciliation des opérations douanières dans les bureaux de douane et de pertes budgétaires est de nature à perpétuer les mauvaises pratiques ».

La douane indique que le préjudice financier causé par cette pratique est difficile à estimer. Pour ce faire, pensez à effectuer des visites inopinées dans les entrepôts de véhicules afin de vérifier la conformité réglementaire. Nous comprenons que des amendes sont également prévues en cas de violation.

Pour comprendre cela, il faut remonter à la loi de finances 2018. « Depuis six ans, les grands importateurs ont la possibilité de faire entrer des véhicules au Cameroun, de les stocker dans leurs entrepôts en attendant que des clients potentiels viennent les acheter, puis de dédouaner en leur nom. Cela peut laisser aux importateurs une empreinte financière importante, car ils ne paient pas de droits de douane ni de taxes lorsqu’ils traversent la frontière. explique Guy Innocent Diffouo, chef de l’unité législative à la direction générale des douanes.

Selon ce dernier, l’État a introduit le régime des dépôts de véhicules privés pour lutter contre la contrebande, ce qui entraîne une perte de revenus. « Nous nous sommes rendu compte qu’un véhicule importé d’Afrique de l’Ouest par la route était moins cher qu’un véhicule importé des ports. Nous avons remis en question le modèle ouest-africain et compris qu’il existait des dispositifs d’entreposage de véhicules qui permettaient aux importateurs d’acheter et de réexporter les véhicules sans payer de taxes ni de droits de douane. Finalement, nous avons compris que ces véhicules étaient moins chers car la douane était utilisée comme variable d’ajustement. »il explique.

Mais avec le temps, poursuit Guy Innocent Diffouo, on a remarqué qu’il existe une pratique qui consiste à placer des conteneurs de véhicules, « d’autres types de marchandises (machines à laver, matelas, etc.) transportées vers ces entrepôts privés destinés exclusivement aux véhicules. Ce qui est interdit par la réglementation ».

Frédéric Nonos

A lire aussi :

31-01-2018-Le Cameroun met en place des incitations pour rajeunir sa flotte avec une moyenne d’âge de 18 ans

#Douanes #les #importateurs #voitures #camerounais #accusés #dutiliser #les #facilités #réglementaires #pour #frauder

Source: Investir au pays

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Entrepôts d’oignons au Cameroun : une révolution post-récolte au nord

Le Cameroun investit dans la construction d'entrepôts pour limiter les pertes post-récolte...

Mission économique Cameroun-Belgique : opportunités d’affaires à Kribi et Douala

Mission économique Cameroun-Belgique à Kribi et Douala du 21 au 26 avril...

‘Orange Money : Révolution des paiements avec ses clients’

Orange Money lance une campagne « Une affaire de famille » Orange Money, leader...

[quads id=1]