Electricité : Eneo demande l’intervention du gouvernement pour empêcher une grève de ses sous-traitants

0

(Investir au Cameroun) – Le directeur général (PDG) d’Eneo, le Belge Patrick Eeckelers (photo), a saisi le ministre de l’Eau et de l’Energie le 16 novembre (avec copie au ministre de l’Administration territoriale et aux services du Premier ministre) pour lui demander de mettre fin au mouvement de grève organisé depuis le 14 novembre par certains de ses sous-traitants et partenaires.

«Eneo vous demande, Monsieur le Ministre, d’intervenir pour éviter que ces tendances ne deviennent un objet de trouble public, notamment dans le cadre de la Coupe du monde de football et des fêtes de fin d’année.écrit le PDG, qui ajoute que l’entreprise qu’il dirige « reste ouvert au dialogue et respecte la liberté contractuelle ».

Patrick Eeckelers dit ne pas connaître les raisons de ce mouvement de grève ; d’autant plus qu’Eneo n’aurait reçu aucune notification préalable. Mais selon cette dernière, des informations montrent que l’Association des sociétés d’électricité et d’eau du Cameroun (Aseelec) cite les divergences d’opinion sur le prix du raccordement « basse tension » et l’appel d’offres qui s’y trouvent comme principale raison.

Pour sa défense, le PDG d’Eneo précise que la question des tarifs de raccordement a été tranchée de manière « transparente » par le biais d’un appel d’offres ouvert à tous, auquel les membres de l’Aseelec ont postulé et ont été retenus au prix du marché résultant.

«La réforme des relations avec les partenaires chargés de la mise en œuvre des raccordements a consisté en la sélection des entreprises pour répondre simultanément aux exigences de performance opérationnelle et de gestion des ressources humaines. En particulier, les 10 entreprises sélectionnées à l’issue d’une mise en concurrence ont souscrit à l’obligation de rémunérer chacun de leurs agents deux à trois de plus qu’auparavant, de les déclarer à la CNPS (Caisse nationale de prévoyance sociale, ndlr) et de revaloriser leurs prestations de santé. assurance.fournir», explique le PDG.

Par ailleurs, indique-t-il, les entreprises sélectionnées ont accepté de rejoindre la nouvelle offre d’Eneo. Il note que si ces sous-traitants se sont engagés, c’est parce que les conditions proposées leur sont réalisables et leur conviennent. Le PDG ne comprend donc pas pourquoi l’Aseelec agite le spectre d’une grève. D’autant que le même processus de professionnalisation entamé en janvier 2021 dans le domaine de la relève des compteurs et de la distribution des factures donnerait déjà des résultats positifs. Eneo indique que depuis la mise en place de cette démarche, les pourcentages de bonne lecture des index clients et de distribution des factures ont augmenté respectivement de 6 et 15 points. Pour l’instant, la réponse du gouvernement pour résoudre le problème n’a pas été rendue publique.

SA

#Electricité #Eneo #demande #lintervention #gouvernement #pour #empêcher #une #grève #ses #soustraitants

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire