Home Economique Le Gabon devient le principal souscripteur étranger de l’émission obligataire camerounaise 2023 avec 22,2 milliards de FCFA.
Economique

Le Gabon devient le principal souscripteur étranger de l’émission obligataire camerounaise 2023 avec 22,2 milliards de FCFA.

Les investisseurs camerounais représentent 77,5% des souscriptions à l’émission obligataire de l’Etat 2023

Selon les données communiquées par le ministère des Finances, les investisseurs basés au Cameroun ont mis à la disposition du Trésor public une enveloppe représentant 77,5% des 176,7 milliards de FCFA mobilisés dans le cadre de l’émission obligataire de l’Etat 2023. Cela représente un montant de 137 milliards de FCFA. Le Gabon est le premier abonné étranger, avec une souscription de 22,2 milliards de FCFA, soit 12,6% du total.

Les investisseurs de la CEMAC répondent présents

Outre le Gabon, d’autres pays de la CEMAC ont également souscrit à l’emprunt camerounais. Les investisseurs de la Guinée équatoriale ont souscrit pour un peu plus de 6 milliards de FCFA (3,4%), ceux du Congo pour 5,5 milliards de FCFA (3,14%), ceux du Tchad pour un peu plus de 5 milliards de FCFA (2,83%) et ceux de la RCA pour près d’un milliard de FCFA (0,57%). Au total, la zone CEMAC Cameroun a livré 99,99% de son offre publique pour l’année 2023.

Les banques et établissements financiers en tête des souscriptions

Les banques et établissements financiers ont été les principaux acteurs de cette opération, avec 64,08% du total des souscriptions, représentant une enveloppe totale de 113,2 milliards de FCFA. Les entreprises non bancaires ont également participé, avec une mise de 41,3 milliards de FCFA, soit 23,41% du montant total. En revanche, les particuliers n’ont souscrit que pour 22,1 milliards de FCFA (12,51%).

Une émission obligataire réussie malgré des conditions de marché difficiles

Face à des conditions de marché difficiles, le gouvernement camerounais a décidé d’expérimenter pour la première fois en Afrique centrale une émission obligataire. Cette opération a rencontré un franc succès, grâce à la flexibilité offerte aux souscripteurs, qui pouvaient choisir entre des échéances longues à des taux d’intérêt plus élevés et des échéances plus courtes à des taux d’intérêt plus bas. Les investisseurs ont majoritairement opté pour les échéances les plus courtes, avec une préférence pour les titres à 3 ans. Les échéances de 6 et 8 ans ont été moins souscrites.

Mots clés: Emission, obligataire, camerounaise, Gabon, premier, souscripteur, étranger, milliards, FCFA.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Fuite de photos privées : Marc Brys sous les projecteurs de l’attention médiatique.

Un terrible accident s’est produit en Centrafrique, causant la perte de nombreuses...

Face à l’émergence du Social Democratic Face Front au Cameroun

Le Cameroun face à l’émergence d’une nouvelle faction politique : le Social...

Report du lancement du prêt de 200 milliards au Cameroun : les raisons du marché

Le Cameroun reporte son prêt de 200 milliards à cause du marché...

Le Nigeria sollicite 2,25 milliards de dollars pour son développement

Le Nigeria demande 2,25 milliards de dollars à la Banque mondiale pour...

[quads id=1]