Exportations de cacao : le top 3 des négociants camerounais en fèves pour la campagne 2021-2022 (ONCC)

0

(Investir au Cameroun) – Selon les statistiques dévoilées le 18 août 2022 par l’Office national du cacao et du café (ONCC), lors du lancement de la campagne cacaoyère 2022-2023, trois exportateurs sur les 38 de la liste représentaient 65,6% de sont des expéditions de cacao camerounais vers le marché international, qui s’élèvent à 217 107 tonnes au cours de la campagne 2021-2022.

C’est d’abord et avant tout le leader du marché Telcar Cocoa, un négociant local de l’américain Cargill. Cet opérateur, qui a récemment racheté les actifs des Ets Ndongo Essomba, le roi de la fève dans la zone de production du centre (la plus grande du pays, ndlr), représentait à lui seul 36,09% des exportations de la production de cacao de la saison 2021-2022. Telcar Cocoa a réalisé cet exploit dans un contexte marqué par une crise socio-politique dans les deux régions anglophones du pays, dont le Sud-Ouest, qui jusqu’alors avait été le vivier de ses activités.

Selon les données recueillies par l’ONCC, au 2e l’exportateur de la saison 2021-2022 est l’Usinage café cacao du Cameroun (Usicam), qui a expédié 19,6% des fèves vers le marché international, contre 9,96% pour la SBET, classée 3e exportateur de la dernière campagne de cacao au Cameroun.

Une analyse plus détaillée des données de l’ONCC montre que les exportations de haricot pour la saison 2021-2022 sont deux fois et demie le volume transformé localement (86 850 tonnes). Alors que lors des deux dernières campagnes, deux nouveaux concasseurs majeurs sont arrivés sur le marché camerounais, avec une capacité de traitement combinée d’au moins 80 000 tonnes.

Il s’agit notamment d’Atlantic Cocoa (48 000 tonnes, extensible à 64 000 tonnes), qui a démarré ses activités en 2020 dans la zone industrialo-portuaire de Kribi, dans la région du Sud, et de Neo Industry (32 000 tonnes), implantée dans la ville de Kekem, en la région ouest.

«Malgré les investissements dans la transformation, l’activité cacaoyère au Cameroun reste largement dominée par les exportations de fèves brutes. Peut-être, pour favoriser l’essor des usines qui se sont installées, l’État devra-t-il réfléchir à établir la méthode des quotas à exporter et à transformer localement.», pour apporter plus de valeur ajoutée locale à la filière cacao, suggère un opérateur.

Brice R. Mbodiam

A lire aussi :

22/08/2022 – Cacao : le Cameroun peine à transformer 50% de sa production malgré l’étalement des usines

17-08-2021 – Cacao : l’américain Cargill est le premier client international du Cameroun pour la saison 2020-2021 avec 49% des achats

#Exportations #cacao #top #des #négociants #camerounais #fèves #pour #campagne #ONCC

Source: Investir au pays

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire