Les tensions entre la SNI et Geovic bloquent la relance du projet de gisement de Nkamouna en veilleuse depuis 10 ans.

0

Gisement de Nkamouna : les tensions entre la SNI et Geovic bloquent la relance du projet en veilleuse depuis 10 ans

Le conseil d’administration et l’assemblée générale de la société Geovic Cameroun (Geocam), prévus pour le 1er décembre 2023, n’ont pas pu avoir lieu. La Société nationale d’investissement (SNI), qui détient les parts des nationaux dans cette entreprise, s’est opposée à la tenue de ces réunions en visioconférence. Le directeur général adjoint de la SNI, Ambroise Ondoa Onana, a ironisé sur cette décision, soulignant l’importance de tenir ces réunions au siège social à Yaoundé. Les rapports entre la SNI et Geovic sont tendus depuis que cette dernière a déserté le projet de Nkamouna en 2013.

La complexité de la structure de Geovic

La correspondance entre la SNI et Geovic révèle les difficultés qui persistent dans le projet de Nkamouna. Geovic a cédé ses actifs sur ce projet à Phoenix Mining en 2022, mais cette dernière se présente désormais comme un simple « partenaire technique et financier ». Le ministère des Mines souligne la complexité de la structure de Geovic, sa faible capacité financière et la cohabitation tumultueuse entre les actionnaires comme des obstacles au démarrage du projet. La SNI et Geovic semblent incapables d’apporter leur quote-part de financements en fonds propres, ce qui bloque la relance du projet.

Un besoin de partenaires stratégiques

Le projet de Nkamouna nécessite un financement de 401 milliards de FCFA, dont 40,2% devrait être apporté en fonds propres. L’État camerounais envisageait d’apporter sa quote-part de financement en fonds propres par le biais d’un emprunt obligataire, mais cela mettrait une pression excessive sur le budget du pays. Il est donc nécessaire de trouver un partenaire stratégique capable de permettre la réalisation effective du projet. En attendant, le projet de Nkamouna reste en veilleuse depuis 10 ans.

Mots clés : Gisement, Nkamouna, tensions, SNI, Geovic, relance, projet, financement, partenaires stratégiques, complexité de la structure.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire