Grosse révélation sur la mafia des barons du RDPC au cœur du projet de fer de Mbalam

0
472

En 2005, alors qu’il était ministre des mines de Paul Biya, Charles Salé, maintenant sénateur et PCA de l’hôpital gynécologique, a autorisé la deuxième plus grande réserve de fer au monde au ministre Salé, fils de Mendo Ze, des Fils du général Assoo.

Ce réseau parviendra à impliquer un géologue, David Porter, qui a maintenant 90 ans, dans ce projet. Ce dernier vous aidera à trouver un partenaire financier pouvant financer le projet. Grâce à Poter, CamIron rencontrera la société Sundance en Australie. Selon le journal Le Monde, ce réseau convaincra le Congo en offrant à la famille Sassou les promotions réservées aux nationaux. De cette manière, le Congo cédera la licence aux Australiens pour exploiter le fer Nebala. où la naissance du projet Mbalam Nebala.

Seulement, Sundance n’a pas d’argent, il lui faut un partenaire solide pour développer le projet. Mais avant cela, il fallait signer un accord avec le Cameroun. Nous sommes en 2008 sur la scène Louis Paul Motaze, le président du comité dirigera le projet Mbalam. Motaze compte sur ce projet pour améliorer le port de Kribi.

La Convention minière a été signée en 2012 après que Sundance a effectué un tour de magie pour augmenter la participation de ses ressortissants dans l’entreprise. C’est le jackpot pour les actionnaires, pas plus d’informations sur l’identité de ces nouveaux actionnaires locaux. Sundance est finalement tombé sur une société chinoise disposée à racheter 100% des actions. C’est halong. 1,4 milliard de dollars est le montant de la transaction. Malheureusement, le processus a commencé contre le PDG de la société chinoise en Chine, qui a finalement été condamné en 2014 et exécuté en 2015.

Lassés d’attendre, les Australiens se sont tournés vers le Portugais Mota-Engil, qui a suggéré d’investir 3,5 milliards de dollars dans les infrastructures. Un autre bluffeur. En 2015, Yang Philemon en Chine a été mandaté par le président du Iron Steering Committee de Mbalam Louis Paul Motaze pour négocier avec le gouvernement chinois. De retour de Chine, ce sont les Australiens qui ont annoncé la signature d’accords entre le gouvernement et les entreprises chinoises sur les infrastructures minières à construire par Sundance.

Tout espoir reposait finalement sur la puissante société d’État chinoise China Gezhouba, qui réalise le 33e chiffre d’affaires dans le monde. Un échec cuisant qui obligera Sundance à renégocier avec un autre géant chinois, AustSino. Deux ans d’espoir et de négociations avec les Chinois jusqu’au 12 novembre 2020, date à laquelle le PDG de Sundance a annoncé la résiliation de l’accord avec les Chinois. Rappelons que Chinalco et Rio Tinto fuient le Cameroun pour s’installer en Guinée Conakry.

REF: camerounliberty.net

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis



Lire aussi  Il tente de braquer une banque, croyant être invisible grâce à un marabout Voici les détails