Home Economique Déficit commercial au Cameroun : une aggravation de 260 milliards FCFA en six ans
Economique

Déficit commercial au Cameroun : une aggravation de 260 milliards FCFA en six ans

Le déficit de la balance commerciale du Cameroun a augmenté de 260 milliards FCFA en six ans, atteignant 1,428 milliard de FCFA en 2022. Sous pression du secteur des hydrocarbures, le déficit hors pétrole et gaz naturel a doublé. La politique de substitution des importations est mise en place pour réduire cette pénurie. Importations, exportations, balance commerciale, Cameroun, hydrocarbures, substitution, production locale, statistiques, INS #Cameroun #balancecommerciale #importations #exportations #substitution

Le déficit de la balance commerciale du Cameroun atteint 256 milliards de FCFA en 2022

Une aggravation progressive du déficit commercial

Sur la période de six ans allant de 2017 à 2022, le déficit de la balance commerciale du Cameroun s’est progressivement aggravé pour atteindre un total de 256 milliards de FCFA. Selon les données de l’Institut national de la statistique (INS) dans son rapport sur le commerce extérieur du Cameroun en 2022, le déficit de la balance commerciale du Cameroun s’est établi à 1,172 milliard de FCFA en 2017, avant d’atteindre 1,428 milliard de FCFA en 2022.

Pression du secteur des hydrocarbures

Cet indicateur, qui fait la différence entre la valeur des exportations et celle des importations, est sous la pression du secteur des hydrocarbures. Le rapport de l’INS souligne que le déficit de la balance commerciale du Cameroun, hors pétrole et gaz naturel, va doubler entre 2017 et 2022, passant de 1 674 milliards de FCFA à 3 495 milliards de FCFA. Cela correspond à une augmentation de plus de 1.800 milliards FCFA en six ans.

Politique de substitution des importations

Toutefois, le déficit de la balance commerciale hors hydrocarbures a augmenté de moins de 1 000 milliards de FCFA sur la même période. Selon les données de l’organisme chargé de l’élaboration de la statistique officielle au Cameroun, ce déficit est passé de 1,486 milliard FCFA en 2017 à 2,463 milliards FCFA au 31 décembre 2022. Pour réduire cette pénurie, le Cameroun a accéléré depuis 2022 la mise en œuvre de la politique dite de substitution des importations. Il s’agit d’encourager, à travers de nombreux aménagements destinés aux opérateurs de secteurs d’activité spécifiques, le développement de la production locale, de manière à réduire progressivement les importations de produits susceptibles d’être fabriqués localement ou pouvant avoir des substituts locaux.

Balance commerciale

GRE

Mot de la rédaction:

La situation du déficit de la balance commerciale au Cameroun est préoccupante et nécessite des mesures urgentes pour inverser la tendance. La politique de substitution des importations semble être une solution envisagée par les autorités pour réduire cette pénurie. Il est crucial que les acteurs économiques locaux soient soutenus dans le développement de la production locale afin de limiter les importations et renforcer l’économie nationale.

L’équipe de rédaction de Cameroon Magazine

Cameroon Magazine: N°1 sur l’actualité. Vous informer c’est notre priorité. Retrouvez toute l’actualité sur cameroonmagazine.com

Mots clés: Cameroun, balance commerciale, déficit, importations, exportations, économie, politique économique, production locale, hydrocarbures, statistiques.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

La crise des documents d’identité au Cameroun : un frein à la citoyenneté

La crise des documents d’identité au Cameroun est un obstacle majeur à...

Premier client du Cameroun en 2023 : Les Pays-Bas maintiennent leur position dominante

En 2023, malgré une baisse de 25,6%, les Pays-Bas restent le premier...

Les nouveaux leaders du commerce extérieur au Cameroun

En 2023, le Cameroun voit cinq nouveaux pays rejoindre son top 10...

Énergie au Cameroun : Globeleq dément toute vente

Globeleq dément les rumeurs de vente de ses actifs au Cameroun malgré...

[quads id=1]