Home Economique En 2022, les importations de carburants, d’engrais et de poissons congelés alourdiront la balance commerciale du Cameroun.
Economique

En 2022, les importations de carburants, d’engrais et de poissons congelés alourdiront la balance commerciale du Cameroun.

Les importations de carburants, d’engrais et de poissons congelés pèsent sur la balance commerciale du Cameroun en 2022

Selon le rapport de l’Institut national de la statistique (INS), les importations de carburants et de lubrifiants, d’engrais et de poissons de mer congelés ont contribué à la hausse de la valeur des importations camerounaises au cours des neuf premiers mois de l’année 2022. Les dépenses d’importation en carburants et lubrifiants ont augmenté de 65,1% par rapport à la même période en 2021, en raison de l’incendie de la Sonara, la seule raffinerie de pétrole du pays. Les engrais, pour lesquels les dépenses d’importation ont augmenté de 43,4%, sont principalement importés de Russie, qui représente 43% de part de marché, et de Chine, qui représente 11% de part de marché. Enfin, le poisson congelé est redevenu l’un des produits alimentaires qui pèse le plus lourdement sur la balance commerciale du Cameroun, avec une augmentation de la valeur des importations de 42,5%.

Les raisons de la hausse des importations

La hausse des importations de carburants et de lubrifiants est due à l’incendie de la Sonara, qui a rendu le Cameroun dépendant des importations de produits pétroliers. Les engrais sont importés principalement de Russie et de Chine, et la hausse des prix est liée au conflit entre la Russie et l’Ukraine. Enfin, le poisson congelé est importé en grande quantité malgré les 400 km de côtes poissonneuses du Cameroun, car la majorité des pêcheurs travaillent pour des circuits commerciaux étrangers.

Les perspectives d’avenir

Le Cameroun attend depuis près de 10 ans la réalisation d’un projet de production locale d’engrais dans la région du sud-ouest, qui pourrait permettre de répondre à la demande locale. Le projet, réalisé par la société allemande Ferrostaal, se débat encore avec le prix du gaz naturel qui devrait alimenter l’usine. En outre, le pays pourrait réduire sa dépendance aux importations de 32% d’ici 2043 en développant sa production locale de riz, de blé, de sucre et de poisson.

En conclusion, les importations de carburants, d’engrais et de poissons congelés pèsent lourdement sur la balance commerciale du Cameroun en 2022. Le pays doit donc développer sa production locale pour réduire sa dépendance aux importations et améliorer sa balance commerciale.

Mots clés: Importations, carburants, engrais, poissons congelés, balance commerciale, Cameroun, production locale, Ferrostaal, Russie, Chine.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Fuite de photos privées : Marc Brys sous les projecteurs de l’attention médiatique.

Un terrible accident s’est produit en Centrafrique, causant la perte de nombreuses...

Face à l’émergence du Social Democratic Face Front au Cameroun

Le Cameroun face à l’émergence d’une nouvelle faction politique : le Social...

Report du lancement du prêt de 200 milliards au Cameroun : les raisons du marché

Le Cameroun reporte son prêt de 200 milliards à cause du marché...

Pétrole nigérien : le pipeline Export Niger-Bénin en action

Depuis le 21 avril 2024, le pétrole nigérien arrive au terminal de...

[quads id=1]