Home Economique Le Cameroun lance la construction d’un incubateur de start-ups de 450 millions de FCFA, grâce à la BDEAC.
Economique

Le Cameroun lance la construction d’un incubateur de start-ups de 450 millions de FCFA, grâce à la BDEAC.

Le Cameroun lance la construction d’un incubateur de startups

Le ministre de l’Enseignement supérieur, Jacques Fame Ndongo, a récemment posé la première pierre de construction du centre d’incubation des innovations et des entreprises digitales de l’École supérieure internationale de génie numérique à Sangmélima. Ce projet, financé à hauteur de 450 millions de FCFA par la Banque de développement des États de l’Afrique centrale, vise à accompagner les étudiants et jeunes diplômés porteurs de projets de création d’entreprises digitales.

Un centre d’incubation pour favoriser l’entrepreneuriat digital

Le centre d’incubation, d’une superficie de 1 675 m² sur deux niveaux, offrira des services de formation à l’entrepreneuriat, de mise en relations, de parrainage et de services administratifs aux porteurs de projets. Il permettra une meilleure mise en œuvre et suivi des projets d’innovation et d’entrepreneuriat digital, contribuant ainsi à la transformation de la ville de Sangmélima en un pôle de développement des activités numériques.

En accord avec la nouvelle loi sur l’enseignement supérieur au Cameroun, l’université se positionne comme un acteur clé dans la promotion de l’auto-emploi en élevant le statut de l’étudiant au rang d’« étudiant-entrepreneur ». Le centre d’incubation des innovations et des entreprises digitales est ainsi une valeur ajoutée professionnelle et technique dans la formation des élèves ingénieurs, selon le ministre Jacques Fame Ndongo.

Une initiative pour l’employabilité des jeunes

L’Université inter-États Congo-Cameroun, créée en 2012, a récemment ouvert l’École supérieure internationale de génie numérique à Sangmélima. Avec 450 élèves ingénieurs, cette école s’engage à accompagner une trentaine de startups des élèves ingénieurs dans la maturation de leurs projets. Cette initiative vise à former les futurs leaders des secteurs primaire, secondaire, tertiaire et quaternaire, contribuant ainsi à la diversification de l’économie camerounaise.

Cameroun, construction, incubateur, startups, millions, FCFA, BDEAC, entrepreneuriat, digital, jeunes, université.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[quads id=1]