Home Economique Le Cameroun se dirige vers une deuxième augmentation des tarifs du transport routier après la revalorisation des prix des carburants.
Economique

Le Cameroun se dirige vers une deuxième augmentation des tarifs du transport routier après la revalorisation des prix des carburants.

Le Cameroun s’achemine vers une 2e hausse des tarifs du transport routier après la revalorisation des prix des carburants

Au Cameroun, les transporteurs routiers ont récemment organisé une concertation avec le gouvernement pour discuter de la hausse des prix des produits pétroliers à la pompe. Suite à cette réunion, une liste de propositions a été remise au gouvernement, dont l’une concerne le réajustement des prix et tarifs des transports urbain, périurbain et interurbain pour prendre en compte l’impact de la hausse des prix des carburants sur les coûts d’exploitation des sociétés de transport. Cette proposition a été soumise à la haute sanction de la hiérarchie, c’est-à-dire au président de la République.

Cette concertation a permis de lever le mot d’ordre de grève lancé par les transporteurs routiers, qui réclamaient une hausse des tarifs suite à la revalorisation des prix du super et du gasoil de 15%. Les transporteurs ont d’ores et déjà procédé à la hausse des tarifs sur le terrain, forçant ainsi la main au gouvernement. Si cette stratégie réussit, il s’agira de la deuxième augmentation des tarifs du transport interurbain et urbain en un an, ce qui pourrait entraîner une augmentation de l’inflation malgré les mesures envisagées telles que l’augmentation des salaires dans la Fonction publique et la revalorisation du Smig.

Selon l’Institut national de la statistique (INS), le taux d’inflation au Cameroun devrait atteindre 7% en 2024, soit plus du double du taux de 3% admis dans les critères de convergence de la Cemac. Cette prévision est due à l’augmentation des prix des produits locaux, ainsi qu’aux incertitudes géopolitiques, notamment les tensions persistantes au Proche-Orient. En attendant le quitus présidentiel, les transporteurs routiers continuent d’opérer avec les nouveaux tarifs.

Une situation préoccupante pour les consommateurs

Cette nouvelle hausse des tarifs du transport routier au Cameroun est préoccupante pour les consommateurs. En effet, elle risque d’entraîner une augmentation des coûts de transport, ce qui pourrait avoir un impact sur le pouvoir d’achat des ménages. De plus, cette hausse des tarifs s’ajoute à d’autres augmentations de prix, notamment celle des produits de première nécessité. Les consommateurs se retrouvent ainsi confrontés à une situation difficile, où leurs dépenses augmentent tandis que leur pouvoir d’achat diminue.

Les perspectives pour l’année 2024

Selon l’INS, le taux d’inflation au Cameroun devrait atteindre 7% en 2024, soit une légère baisse par rapport à l’année précédente. Cependant, ce taux reste élevé par rapport aux critères de convergence de la Cemac. Cette situation est due à l’augmentation des prix des produits locaux, ainsi qu’aux tensions géopolitiques persistantes au Proche-Orient. Il est donc essentiel que des mesures soient prises pour atténuer l’impact de cette hausse des prix sur les consommateurs et maintenir la stabilité économique du pays.

Mots clés: Cameroun, hausse des tarifs, transport routier, prix des carburants, inflation, consommateurs, pouvoir d’achat, perspectives économiques.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Sénégal : saisie record d’une tonne de cocaïne par voie terrestre

Saisie de drogue au Sénégal Les autorités douanières sénégalaises ont mis la...

Au Maroc, l’aéroport de Marrakech s’apprête à vivre une semaine historique !

Aéroport international de Marrakech L’aéroport international de Marrakech, au Maroc, est sur...

[quads id=1]