La filiale camerounaise de Castel, la Compagnie fermière du Cameroun, réduit les importations de maïs de 64,4% en un an.

0

Les importations de maïs au Cameroun en baisse de 64,4% en un an

Selon le rapport 2022 sur la compétitivité de l’économie camerounaise, les importations de maïs ont chuté de 64,4% en 2022. Cette baisse drastique a permis de diviser par trois les dépenses d’importation de cette céréale dans le pays. Cette performance est attribuée au renforcement de l’offre locale grâce à l’entrée en service d’une maïserie au sein de la Compagnie fermière du Cameroun (CFC), filiale de la Société anonyme des boissons du Cameroun (SABC). Cette unité de transformation permet au leader du secteur brassicole au Cameroun de satisfaire localement l’intégralité de ses besoins en gritz de maïs, utilisés dans la fabrication de la bière.

La Compagnie fermière du Cameroun se tourne vers l’aviculture

Les activités de la CFC dans la filière maïs devraient également avoir des répercussions positives dans le secteur avicole local. En effet, l’entreprise prévoit d’améliorer l’offre en nutrition animale en mettant en place une ferme parentale produisant des œufs à couver et un couvoir produisant des poussins d’un jour destinés à l’élevage de poulets de chair par des éleveurs camerounais. Avec un investissement de 18 milliards de FCFA à Mbankomo, la CFC ambitionne de produire 360 000 poussins d’un jour par mois et 450 000 œufs à couver par mois. Cette initiative vise à réduire les importations d’œufs à couver et de poussins d’un jour, qui ont un impact négatif sur la balance commerciale du pays.

Des perspectives prometteuses pour l’autosuffisance alimentaire

Grâce au renforcement de l’offre locale de maïs et au développement de la filière avicole, le Cameroun se rapproche de son objectif d’autosuffisance alimentaire. La réduction des importations de maïs contribue à la stabilité des prix sur le marché local et à la création d’emplois dans le secteur agricole. De plus, en produisant localement des œufs à couver et des poussins d’un jour, le pays réduit sa dépendance vis-à-vis des importations et favorise le développement de l’élevage avicole national.

Mots clés: Maïs, Compagnie fermière, Cameroun, filiale, Castel, importations, autosuffisance alimentaire, aviculture, nutrition animale, élevage avicole.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire