Mota-Engil remporte le contrat de réhabilitation de la route Ngaoundéré-Garoua

0

Le groupe portugais Mota-Engil remporte le marché de réhabilitation de la route Ngaoundéré-Garoua

Le gouvernement camerounais a choisi le groupe portugais Mota-Engil pour mener à bien un projet ambitieux de réhabilitation de la route Ngaoundéré-Garoua, d’une longueur de 242 km, pour un montant de 282,7 milliards de francs CFA. Contrairement aux rumeurs circulant sur les réseaux sociaux, l’attribution de ce marché s’est déroulée conformément aux procédures habituelles, après des négociations techniques et financières approfondies. Mota-Engil, leader mondial dans le secteur du BTP et des infrastructures en Afrique, possède une solide réputation et une expérience de près de 80 ans sur le continent.

Un enjeu de désenclavement majeur pour le Nord Cameroun

La réhabilitation de la route Ngaoundéré-Garoua revêt une importance capitale pour désenclaver deux grandes villes du Nord Cameroun, favoriser le développement socio-économique de la région et renforcer les échanges avec le Tchad voisin. Mota-Engil, qui a déjà réalisé avec succès plusieurs projets complexes au Cameroun, tels que le stade de Garoua et son complexe hôtelier pour la CAN 2022, est reconnu mondialement pour son expertise dans la construction de routes et d’autoroutes.

Mota-Engil : un choix évident pour la réussite du projet

Avec son savoir-faire éprouvé et sa réputation solide, il n’est pas surprenant que Mota-Engil ait remporté ce marché. Le groupe portugais possède une expérience de plus de 80 ans en Afrique et a déjà réalisé de nombreux projets réussis dans plus d’une douzaine de pays. Le projet de réhabilitation de la route Ngaoundéré-Garoua est un défi que Mota-Engil saura relever avec brio, contribuant ainsi au développement et à la prospérité de la région.

Mots clés : Mota-Engil, réhabilitation, route, Ngaoundéré-Garoua, désenclavement, développement socio-économique, BTP, infrastructures, Cameroun, Tchad.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire