Vers la division de Camtel en trois filiales distinctes

0

Un constat d’échec de la formule actuelle

Le Ministre des Finances Louis Paul Motazé a récemment exprimé ses inquiétudes quant aux performances commerciales médiocres de l’opérateur historique des télécoms au Cameroun, Camtel. Malgré ses trois licences distinctes, l’opérateur public peine à rivaliser avec les géants privés du secteur. Cette situation est un véritable échec pour une entreprise tentaculaire qui ne parvient pas à s’imposer dans un marché très concurrentiel. Face à cette réalité, le gouvernement envisage une refonte complète du modèle de Camtel.

Trois filiales thématiques sous une holding

Selon nos informations, une restructuration complète de Camtel est en cours de préparation. L’opérateur historique serait conservé sous forme d’une holding, qui superviserait désormais trois filiales spécialisées. La première filiale serait chargée du transport des communications, la deuxième se concentrerait sur la téléphonie mobile et la troisième serait dédiée à la téléphonie fixe. Cette scission vise à redynamiser chaque segment d’activité.

Favoriser l’ouverture du capital ?

Ce nouveau modèle permettrait également d’ouvrir le capital des trois entités créées. L’État resterait l’actionnaire majoritaire via la holding Camtel, mais pourrait s’associer à des investisseurs privés au niveau des filiales. Cette ouverture du capital apporterait des fonds frais et une expertise externe à cette entreprise étatique en difficulté, qui peine à relever les défis technologiques actuels.

Vers une privatisation rampante ?

Certains pourraient voir dans cette restructuration une forme déguisée de privatisation, car le secteur risque de perdre le contrôle direct de l’État. Cependant, il s’agit peut-être du seul moyen de sauver Camtel de l’asphyxie, tout en permettant à l’actionnaire public majoritaire de conserver le contrôle des infrastructures stratégiques des télécoms. Quoi qu’il en soit, cette refonte aura des conséquences majeures sur le paysage des télécommunications au Cameroun, à moins d’un revirement de dernière minute.

Joël Mbida, 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire