Des commerçants et autres badauds de la gare routière d’Ebolowa Si II et du marché central de la ville, dans un désordre, ont perturbé la caravane du prophète Frankline Ndifor. Pour montrer leur adhésion au Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) -le parti au pouvoir qui a son ancrage dans la région- et au candidat Paul Biya, ils ont, devant les caméras et sans être inquiétés, déchiré les effigies du candidat Frankline Ndifor qu’ils tenaient en main ou qu’ils arrachaient des mains d’un sympathisant dudit candidat, rapporte La Nouvelle Expression du mercredi 3 octobre 2018.

Et à chaque fois que le cortège du candidat de l’opposition faisait des tours, tous scandaient: «Paul Biya oyéééé, Paul Biya, Paul Biya notre président, le père de la Nation, Paul Biya encore 20 ans. Ce sont des bandits, des menteurs, il n’y a que Paul Biya, nous voulons la paix».

A certains endroits de la ville, apprend-on, bon nombre des effigies de ce candidat et même ceux des autres partis de l’opposition ont également été déchirées ou décollées. Une pillule difficile à avaler pour le responsable du MCNC, chargé de l’affichage qui, pour faire ce travail, de peur d’être identifié, affirme qu’il était obligé de le faire à partir de minuit.

Toutefois, le candidat Frankline Ndifor n’a pas tenu compte de ces agissements et a poursuivi son tour de ville jusqu’à son terme. S’adressant aux populations, il assure qu’il n’est pas venu dans la région du Sud pour faire la concurrence avec qui que ce soit. Mais que le moment du changement est arrivé et qu’il est également temps que le président Paul Biya qui a fait son temps prenne sa retraite.

Source: cameroon-info.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here