Partagez avec vos amis

D’après une étude dont les principaux éléments ont été rapportés en exclusivité par The Guardian cette semaine, l’esclavage n’a jamais été aussi rentable qu’aujourd’hui. Le travail forcé rapporte 3978 dollars par an pour chaque personne exploitée.

Dans de nombreuses régions du monde, l’esclavage est une réalité de notre temps à laquelle sont confrontés des habitants chaque jour. La France est ailleurs pas impliquée dans cette pratique si on en croit la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH).

Pour cause, évoquent les Nations-Unis sur leur site, « les formes contemporaines d’esclavage – trafic de personnes, prostitution forcée, enfants soldats, travail forcé et asservi et utilisation des enfants dans le commerce international des stupéfiants – fleurissent encore aujourd’hui, en grande partie à cause de la vulnérabilité exacerbée par la pauvreté, la discrimination et l’exclusion sociale. » Très souvent, différents secteurs sont désignés dans des rapports et des enquêtes, comme celui de l’extraction de certains minéraux, surtout dans le but de fabriquer des objets électroniques ou encore le monde du textile. En considérant le caractère global du phénomène, on remarque que cela dépasse l’entendement. Ainsi, selon les chiffres rendus public par l’Organisation internationale du travail, 21 millions de personnes vivraient aujourd’hui dans une forme « moderne » d’esclavage. Le record est fort battu donc aujourd’hui.

A l’opposé de ce que les chiffres font croire, le chercheur trouve que l’esclavage peut disparaître totalement en deux décennies. Toutefois, martèle Siddhart Kara auprès de The Guardian, pour que la lutte porte du fruit, il faut « une volonté politique et de la détermination » de la part de la communauté internationale et des États les plus concernés. Aujourd’hui, il existe des initiatives pour faire reculer le phénomène. En Inde par exemple, un des pays les plus concernés par l’esclavage, plusieurs chercheurs ont lancé un programme pour localiser grâce à l’application maps de Google les usines et autres lieux dans lesquels sont exploitées des personnes.

Enfin, il faut rappeler que le mode de vie occidental influe sur la continuité de l’esclavage moderne. Ainsi, les consommateurs peuvent contrecarrer cette réalité, surtout en renonçant à l’achat de produits construits par des marques qui collaborent avec des sous-exploitants qui portent atteinte aux droits de l’Homme.

source https://www.benintimes.info/societe/esclavage-une-pratique-courante-et-rentable-en-france/

Téléchargez notre application Android
Partagez avec vos amis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here