Partagez avec vos amis

L’attaque s’est produite à Ldagodja, une localité située dans l’Extreme-Nord à la frontière avec le Nigéria. Alors que l’on croyait la secte faiblissante, elle reprend ses actes par des incursions nocturnes.

Dans la nuit du samedi au dimanche, les jihadistes ont pris d’assaut Ldagodja. Dans leur procédé, ils fouillent toutes les maisons, tiennent en respect les population dans un objectif de se ravitailler ne laissant rien derrière eux. Les hommes de Boko Haram ont vidé en tout 70 maisons. Un enfant de 12 ans a été égorgé dans cette même attaque avant que ses bourreaux ne se volatilisent dans les ténèbres d’une nuit sombre.

Pour rappelle ce modus operandi est de plus en plus utilisé dans ces régions isolées de l’Extreme-Nord et ceux depuis ce mois de novembre. Il a couté la vie à sept villageois dont un homme d’église.

Malgré tout on note dans la localité de Choloba 36 membres de Boko Haram dont 9 femmes et autant d’enfants, se sont rendus aux autorités renseigne une source sécuritaire.

Dans un climat où se prépare le double scrutin législatives et municipales, l’environnement sécuritaire permettra-t-il au population de s’acquitter de leur devoir citoyen ?

Source: camerounweb.com

Téléchargez notre application Android
Partagez avec vos amis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here