Rues désertes, boutiques fermées…C’est le triste visage que présente Buéa, la capitale de la région du Sud-ouest, ce lundi matin.

Tout comme la semaine dernière, les populations de Buéa semblent avoir respecté, l’opération ville morte lancée par les sécessionnistes dans les villes anglophones du Cameroun. Une situation qui perturbe les activités économiques dans les deux régions anglophones en proie à des affrontements entre armée et séparatistes depuis octobre 2017.

Vendredi dernier, le maire de Buéa Patrick Esunge avait pourtant publié un communiqué dans lequel il menaçait de sanctionner tous les opérateurs économiques qui respecteraient l’opération ville morte lancée par les sécessionnistes.

« Les entreprises de toute personne qui respectera l’opération Ville morte lancée par les séparatistes seront scellées jusqu’à nouvel ordre », précisait le communiqué.




Source: camerounweb.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here