Les tristes souvenirs du personnel cambriolant les médicaments des malades, d’une envahissante insalubrité, de l’arrogance des médecins, du clientélisme des infirmiers et infirmières, des interminables rendez-vous et d’autres tracasseries auxquelles étaient soumis les malades, sont très lointains. En effet, depuis l’arrivée du Pr. Pierre Joseph Fouda, le changement de comportements et des mentalités ont une réalité à l’hôpital central de Yaoundé.

Le directeur de l’Hôpital a entrepris un assainissement de l’environnement malsain qui prévalait au sein de la structure. Les manœuvres des infirmiers, infirmières et médecins dans l’arnaque, le trafic des médicaments, la falsification des signatures, le détournement des malades pour des structures privées dans les quartiers ont été démasqués.

Le Pr. Pierre Joseph Fouda a démantelé la plupart des réseaux mis en place par certains personnels. Le travail n’a pas été facile au regard de l’enracinement de ces réseaux, mais le Pr. Pierre Joseph Fouda, est parvenu à relever le défi en inscrivant cet hôpital aux normes internationales.

Les brebis galeuses qui ternissaient l’image de la structure hospitalière ont été mises hors d’état de nuire. Désormais, l’image de cet hôpital a positivement changé. N’en déplaise à ceux qui pensent plutôt que le directeur aurait organisé un marché noir des médicaments.

Source: Quotidien L’Epervier N° 1164

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here