Cameroun – Collaboration: Paul Biya reçoit l’envoyé spécial du président tchadien, Idriss Deby Itno

0
29

Le président de la République a reçu le ministre tchadien de l’Infrastructure et des Transports, Ahmad Abakara Adjid, au Palais de l’Unité le 18 février 2021.

Le Président de la République, Paul Biya, reçu en audience au Palais de l’Unité, l’envoyé spécial du président tchadien, Idriss Deby Itno, 18 février 2021. Ahmad Abakar Adjidle ministre tchadien de l’Infrastructure et des Transports a porté une lettre fermée de son président, destinée au chef de l’Etat camerounais.

En kiosque le 19 février 2021, le journal national bilingue Cameroun Tribune annonce qu’en plus de l’accueil chaleureux réservé à l’envoyé du maréchal du Tchad, les deux hommes ont discuté de sujets d’intérêt pour les deux pays voisins.

Même si la cohabitation des Camerounais et des Tchadiens dans les deux pays se déroule sans heurts, elle «Néanmoins, il mérite d’être revisité toujours pour éviter tout débordement qui pourrait survenir. Également au premier plan dans les discussions, les questions de réduction de la pauvreté, de développement et d’autres problèmes susceptibles de se poser entre les deux pays >>, les notes du journal.

Il faut rappeler qu’il existe de nombreux échanges, notamment dans le domaine économique, entre le Cameroun et le Tchad, deux pays partageant une longue frontière commune. Lequel, comme l’a reconnu le ministre tchadien des infrastructures et des transports, Fait des mouvements réguliers de personnes des deux côtés cette frontière qui les sépare. Le Tchad n’ayant pas de sortie vers la mer, il profite des facilités que les ports camerounais fournissent pour le transport de ses marchandises. Sans oublier l’oléoduc Tchad-Cameroun qui va de Doba au Tchad à Kribi au Cameroun et qui permet l’évacuation de la production pétrolière du Tchad », éclairé.

La lutte contre le terrorisme impliquant les deux pays a également été au cœur des échanges entre Paul Biya et son hôte. « Cameroun, cAlors que le Tchad fait face aux attaques de la secte terroriste Boko Haram depuis des années, une menace qui a conduit les deux pays à rejoindre la Force multinationale conjointe (FMM) a été fondée en 2015 par les pays confrontés aux attaques de la secte terroriste: le Bénin, le Cameroun, le Niger, le Nigéria et le Tchad », on peut lire.

Wilfried SUPPRIMER



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.