Cameroun – Division de Manyu : le SDO déploie une loi anti-émeute pour bloquer les célébrations séparatistes de l’indépendance du 1er octobre

0

Um II Joseph, officier supérieur de division (SDO) de la division Manyu, a pris des mesures pour empêcher les combattants séparatistes armés d’organiser des manifestations publiques le vendredi 1er octobre.

Dans une annonce à la radio, l’officier supérieur de division de la division Manyu a annoncé que des séparatistes menaçaient de perturber l’ordre public le 1er octobre 2021.

Afin de contrecarrer les plans des milices séparatistes opérant dans la région, Um II Joseph a informé la population jusqu’au 4 octobre 2021 des restrictions sur la vie nocturne, entre autres.

La circulation des motos, des véhicules de transport privés et interurbains sera interdite de 18h00 à 6h00 tous les jours du mercredi 29 septembre au 4 octobre, a indiqué le SDO.

Oum II Joseph a indiqué que du jeudi 30 septembre 2021 au samedi 2 octobre 2021, les débits de boissons et les magasins d’alcools resteront fermés entre 18h00 et 6h00.

Selon le plus haut administrateur civil, tous les rassemblements et processions non autorisés sur l’autoroute seront interdits le 1er octobre 2021.

« Ces mesures de sauvegarde de l’ordre public pourront être levées le lundi 4 octobre 2021 à 6 heures du matin. Les mesures seront strictement respectées par tout le monde », a déclaré le SDO.

Manyu SDO annonce des mesures pour contrecarrer les plans séparatistes (c) Documenter

En novembre 2017, des séparatistes armés de la ville de Kembong, située dans la division de Manyu de la région du Sud-Ouest, ont tué au moins six soldats de l’État, modifiant ainsi le récit de la crise anglophone.

Ce qui a commencé au dernier trimestre de 2016 comme des manifestations pacifiques de militants anglophones contre la marginalisation perçue par l’élite francophone dominée par le Cameroun est devenu un conflit armé prolongé.

Les sécessionnistes ont proclamé un État indépendant appelé Ambazonie le 1er octobre 2017. Depuis lors, au moins 50 000 personnes ont fui vers le Nigeria, dont 2 300 qui ont fui en une journée le 4 décembre 2017, craignant des représailles du gouvernement après les raids de militants séparatistes décédés le 4 décembre 2017. au moins six soldats et policiers.

À la fin de la Première Guerre mondiale, la colonie allemande de Kamerun a été divisée entre les vainqueurs alliés français et britanniques, posant les bases d’une scission linguistique qui se poursuit encore aujourd’hui.

Les anglophones représentent moins d’un cinquième de la population camerounaise, concentrés sur l’ancien territoire britannique près de la frontière nigériane qui a rejoint la République francophone du Cameroun en 1961, un an après l’indépendance en 1960. Depuis, les francophones dominent la vie politique du pays.

.

#Cameroun #Division #Manyu #SDO #déploie #une #loi #antiémeute #pour #bloquer #les #célébrations #séparatistes #lindépendance #1er #octobre

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: