Cameroun : l’évêque de Buea condamne le lynchage de la gendarmerie qui a tué une écolière de 6 ans

0

+Michael Miabesue Bibi, évêque de Buea, a condamné le « meurtre cruel » d’une élève de 6 ans, Enondiale Tchuengia Carolaise le jeudi 14 octobre 2021, ainsi que le lynchage du gendarme qui a commis l’acte.

L’évêque dit qu’Enondiale Tchuengia Carolaise était une élève de première année à Molyko, Buea Elementary School, Institut universitaire catholique de Buea Academy of Talents (CUIB A&T).

Il ajoute que c’est avec choc, tristesse, horreur et horreur qu’il a été témoin de la tête déformée sur le corps sans vie de l’écolière de six ans qui a été brutalement assassinée vers 7h50 jeudi.

« L’enfant innocent a été abattu par un officier de gendarmerie devant la co-cathédrale de la Miséricorde Divine, Molyko, Buea, tandis que sa mère l’accompagnait à l’école », a déclaré Mgr Bibi.

« La foule en colère a surpris le gendarme en train de commettre l’acte alors qu’il tentait de s’échapper et l’a lynché à mort », a-t-il ajouté.

L’évêque de Buea a annoncé dans un communiqué que la défunte Carolaise a été inhumée vers 18h30 jeudi dans le cimetière paroissial de la ville de Buea de Saint Antoine de Padoue.

Le diocèse de Buea organisera une messe spéciale pour prier pour elle dans un proche avenir, a-t-il déclaré.

« Alors que nous nous préparons à célébrer une messe funéraire pour ce petit ange, je joins ma voix à celle de tant d’autres pour condamner l’horrible fusillade d’une voiture qui a entraîné la mort d’un enfant innocent simplement parce que le conducteur ne s’est pas conformé aux contrôles de sécurité. .  » dit +Bibi.

« Je condamne également le meurtre du gendarme qui a commis l’acte par la foule, car personne n’a le droit de prendre une vie humaine », a-t-il ajouté.

Il dit que l’Église a toujours défendu le droit à la vie pour chaque individu. Ce droit découle du fait que chaque personne humaine est créée à l’image et à la ressemblance de Dieu (Genèse 1:27), et possède donc la dignité humaine quelles que soient les circonstances, a-t-il expliqué.

« Même lorsque des personnes par leurs actions déshonorent la dignité d’autrui, ou les privent de la vie humaine, comme dans le cas présent, nous devons toujours reconnaître leur dignité humaine et leur droit à la vie, qui ne peuvent être perdus même par la plus vile transgression. » l’évêque prêcha.

Il a déploré que « depuis le déclenchement de la crise actuelle, la population civile a continué à payer le prix des actes irresponsables de violence choquante des forces de sécurité ou des groupes armés, et cela a contribué d’une manière ou d’une autre à la radicalisation de certains d’entre eux.

Il a appelé les forces de l’État à faire preuve de retenue tout en adressant ses condoléances aux familles en deuil.

L’entendre : « Je ressens la douleur de la famille de feu Carolaise et de ceux qui ont perdu leurs proches dans des circonstances similaires. J’exhorte les forces de sécurité à faire preuve de plus de retenue lorsqu’elles mènent des opérations de sécurité qui pourraient mettre en danger la vie de civils innocents. Je présente mes condoléances aux familles endeuillées et vous exhorte tous à prier pour les morts. Continuons de prier pour la justice, la paix et l’harmonie dans notre pays.

.

#Cameroun #lévêque #Buea #condamne #lynchage #gendarmerie #qui #tué #une #écolière #ans

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: