Cameroun – Ouverture démocratique: plus de 300 partis politiques au Cameroun après 30 ans de multipartisme

0
38

Le journal Cameroon Tribune parle de 317 partis politiques.

Depuis l’indépendance du Cameroun en 1960, il a subi une évolution politique en tant que quotidien national bilingue Cameroun Tribune en kiosque le 14 avril 2021 se qualifie comme Faits saillants connexes avec l’activité des partis politiques ». Pour le journal, il y a au moins trois temps forts dans l’activité des partis politiques au Cameroun.

Notre confrère confirme que lors de son accession à la souveraineté internationale en 1960, le Cameroun (oriental) a adopté une constitution à vocation pluraliste prévoyant un système multipartite. ‘C’était le reflet de la un grand nombre de formations politiques qui existaient à l’époque. Mais en 1966, l’Union camerounaise (UC), parti au pouvoir fondé par le premier président Ahmadou Ahidjo, après l’unification des partis des deux États, l’Union nationale camerounaise (UNCCe dernier a été institutionnalisé en tant que parti unique. En 1985, l’UNC a été remplacé par le CPDMCependant, le règne du parti unique s’est poursuivi jusqu’en décembre 1990, date à laquelle les fondations ont été jetées pour une nouvelle société plus libérale et démocratique sous le régime de renouvellement promu par le président. Paul Biya à partir de 1982 « , éclairé.

Entre les années 80 et 90, le Cameroun a subi sa transformation. « Nouvelle législation sur les associations, les partis politiques, les rassemblements et les manifestations publiques sont adoptés. Toutes les lois et réglementations relatives aux libertés publiques sont en cours de révision dans un sens plus libéral. Certaines dispositions jugées obsolètes, comme l’ordonnance du 12 mars 1962 pour lutter contre la sape, sont simplement abrogées. Un comité national des droits de l’homme et des libertés est créé. Une nouvelle ère se profile. Les Camerounais peuvent désormais participer librement à la vie politique de leur pays, se présenter aux élections ou adhérer à l’association de leur choix, dans le cadre des lois organisant la jouissance de toutes les libertés nouvellement accordées », nous pouvons lire.

Depuis le retour du multipartisme entré en vigueur en 1991, le RDPC, parti au pouvoir Était sur l’échiquier avec 57 concurrents ambitieux, dont le SDF, les DÉC, l ‘UPC, l ‘UFDC, l ‘PNUD, les PDC, l ‘UDC, l ‘AJOUTER, les MDR, les MP, les COPAIN note le journaliste. Le Cameroun compte désormais 317 partis politiques.

Wilfried SUPPRIMER



Source link

Partagez avec vos proches

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]




PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES: