Cameroun – RDPC : les têtes de liste s’affrontent à Evodoula

0

Les cadres du Rdpc accusent le maire d’avoir falsifié les élections lors du renouvellement des organes de base du parti. La municipalité, de son côté, affirme que ces opposants manquent de profondeur politique.

Les opérations de renouvellement des organes de base dans la localité d’Evodoula divisent les dirigeants du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC). Les têtes de liste des sections et sous-sections Rdpc, OfRdpc et OjRdpc de la Lékié Ouest II accusent Armand Eloundou Ongolo, le maire de la commune, d’avoir organisé des falsifications pour être élu président de la section Rdpc Lékié Ouest à Evodoula, lieu situé dans le département de la Région Lékié du centre de la section communale. Ces élections ont eu lieu le 29 septembre 2021. Ces têtes de liste avancent deux arguments pour dénoncer l’élection de leur principal concurrent. Ils l’accusent d’avoir fait exploser les listes électorales. La deuxième raison qu’ils invoquent est que le maire de la ville a été élu alors qu’il fait l’objet d’une procédure judiciaire devant le tribunal correctionnel d’exception depuis 2017 pour suspicion de détournement de fonds de la mairie. Ces chefs de parti ont adressé des demandes d’annulation au président de la commission municipale chargée de superviser les élections à Evodoula. Ils allèguent que diverses irrégularités et carences ont été constatées dans les villes d’Etok, Nkolassa et Nloudou visant à promouvoir l’élection du maire.

« M. Ongolo, qui est le président sortant du département, a augmenté le nombre de personnes qui se sont inscrites au sommier tapissier de son village en prévision de la fraude. À part lui, personne n’était au courant du contenu de ce sommier tapissier jusqu’à l’expiration de la prolongation actuelle. Depuis le jour du scrutin jusqu’à ce jour, la liste électorale ne nous a jamais été remise », explique un militant.

Les militants accusent le président municipal des opérations de renouvellement des organes de base d’avoir violé la circulaire émise par le président national du parti, qui exclut tous les candidats faisant l’objet de poursuites judiciaires devant les tribunaux. Les leaders de la liste estiment que leurs demandes de disqualification de la candidature d’Armand Eloundou Ongolo sont restées sans réponse.

Le maire de la commune, le président municipal nouvellement réélu de la Lékié Ouest II, rejette les arguments de ses opposants. « Ces militants sont la cible de leur propre malheur. Ils ont l’habitude de perdre à chaque élection et au lieu de se battre sur le terrain politique, ils ont opté pour des méthodes de distraction. Un militant est quelqu’un qui participe aux activités du parti. En 2017, ce collectif de conseillers municipaux m’a dénoncé à la Tcs en m’accusant de détournement de fonds municipaux, destinés à la construction de salles de classe. Sur la base de ces constats, la Tcs a saisi le corps spécialisé des officiers de police judiciaire pour enquête. Lors des enquêtes des officiers de police judiciaire des Tcs, il a été établi que les salles de classe avaient été construites. Les Tcs ont demandé à un bureau de fournir une opinion d’audit sur la base de ces déclarations datant de 2017. Nous sommes en 2021, je n’ai jamais été convoqué aux Tcs pour une audition. Jusqu’à présent, je n’ai pas encore été inculpé par le tribunal pour détournement de fonds présumé. En 2019, lors des élections municipales, ces militants ont porté plainte contre le parti et moi au tribunal administratif de Yaoundé pour le même motif, malheureusement ces plaignants ont été licenciés », explique le maire d’Evodoula.

Concernant l’opération du renouvellement de base des organes du Rdpc Ofrdpc et de l’Ojrdpc, le maire confirme que le président du comité municipal s’est rendu personnellement au Tcs pour répondre aux allégations de détournement de fonds de la mairie dont le magistrat municipal était le sujet. La réponse au président du comité était que ces « accusations » ne sont pas encore fondées sur un processus légal. Le maire estime qu’en tant qu’homme très populaire dans la commune d’Evodoula, il n’a pas à jouer avec le renouvellement des organes de base du parti.

Prince Nguimbous, 237online.com

#Cameroun #RDPC #les #têtes #liste #saffrontent #Evodoula

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: