Cameroun – Violences électorales : Jacques Fame Ndongo, qui dirige une délégation du comité central du RDPC, calme les esprits surchauffés à Kribi

0

Le président de la commission de contrôle du renouvellement des bureaux des organes de base du parti au pouvoir dans le sud a présidé mardi pendant des heures une réunion à laquelle se sont réunis le sénateur Grégoire Mba Mba et ses opposants.

La paix des braves. C’est le résultat de la réunion de crise organisée par Jacques Fame Ndongo le mardi 5 octobre 2021 à Kribi. Le président de la commission de contrôle du renouvellement des bureaux des organes de base du RDPC dans la région sud, à la tête d’une délégation du comité central du parti, aura écouté pendant des heures les groupes de militants s’affrontant. . S’adressant en direct au journal de 7 heures de Radio Equinoxe le 6 octobre, le correspondant local rapporte que les débats et consultations de 17 heures ont abouti à un « gentlemen agreement », signé en 5 points.

On apprend qu’une base politique de 10 500 militants du RDPC a été adoptée. Par ailleurs, l’intégration des 2000 militants qui font l’objet de la demande de l’opposant au sénateur Grégoire Mba Mba se fera après vérifications. C’est donc à Lucien Piado de prouver l’existence des 2000 militants qu’il revendique dans Kribi 2.e.

Les deux camps ont juré sur l’honneur de respecter les conclusions de cette réunion sous peine de sanctions. Malgré eux, ils se sont embrassés, comme pour dire que la guerre est finie. Cependant, le correspondant régulier de Radio Equinoxe note que la réunion de mardi a laissé un avant-goût d’inachevé. Bien que le professeur Jacques Fame Ndongo ait condamné les actes de violence contre les militants, le Coordonnateur régional du RDPC pour le Sud n’a pas commenté les questions disciplinaires soulevées dans la circulaire du parti, qui disqualifiait spécifiquement les candidats mis en cause. enquête ouverte pour voies de fait et violences accusant non seulement le sénateur Grégoire Mba Mba, mais aussi un homme en uniforme, son garde du corps », se souvient notre collègue.

L’opposition entre Grégoire Mba Mba avait dégénéré en violence la semaine dernière. Lundi 4 septembre 2021, les opposants au sénateur ont manifesté devant les bâtiments de la préfecture de l’Océan, obligeant le préfet Nouhou Bello à intervenir.

.

#Cameroun #Violences #électorales #Jacques #Fame #Ndongo #qui #dirige #une #délégation #comité #central #RDPC #calme #les #esprits #surchauffés #Kribi

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: