cher MAURICE KAMTO,
cher NDAM NJOYA,
cher LIBI CABRAL
cher OSIH JOSHUA
cher AKERE MUNA,
cher GARGA HAMAN
cher MATOMBA SERGE
ET À TOUS LES AUTRES CANDIDATS,

A compter de demain le 4 août, il vous restera cinq jours pour nous donner la chance de porter l’un d’entre vous à la responsabilité de mettre en œuvrer le rêve du peuple du changement. Nous sommes très nombreux à vous demander avec insistance, de nous donner l’opportunité de vous faire gagner tous en vous donnant , à vous tous, toutes nos voix afin qu’elles servent à chacun de vous, qu’elles servent à lui donner l’opportunité de servir notre peuple, notre peuple du changement, dans le cadre d’un gouvernement de large consensus qui portera un programme minimum de transition vers une nouvelle ère politique que chacun de vous aura contribué à faire advenir.

Je vous le dis ; le peuple du changement veut du rassemblement, il ne veut pas de la division, il a beaucoup souffert de la dispersion de ses ressources humaines, financières, le peuple du changement est victime de la dispersion de ses voix entre plusieurs des ses enfants qui prétendent chacun le servir seul et en sa manière. Le peuple du changement veut que, dans les circonstances actuelles, vous le serviez tous dans une unité d’action qui est le seul moyen de lui permettre de tirer le meilleur de chacun d’entre vous. Notre peuple a besoin de voir en chacun de vous un de ses serviteurs .

Il est donc encore temps de vous ressaisir tous, il est encore plus qu’indispensable que chacun de vous se ressaisisse.

OSIH ressaisis toi ! Place l’aboutissement de notre longue lutte au dessus de tout !

LIBI, ressaisis toi ! Place l’aboutissement de notre lutte, une lutte que d’autres ont commencée longtemps avant toi, place cela au dessus de tes rêves personnels.

AKERE, resssaisis toi ! Place l’aboutissement de notre longue lutte au dessus de ton égo !

KAMTO, ressaisis toi aussi ! Notre lutte n’a jamais visé l’aboutissement d’une carrière universitaire mais elle a été pensée, déclenchée et menée pour l’avènement d’un nouvel ordre politique !

Président NDAM, ressaisis toi afin que ta grande contribution à la construction nationale ne se fâne sur l’autel des ambitions personnelles entretenues avec entêtement au mépris des évolutions qui s’imposent à notre pays et qui commandent le passage de témoin.

Ressaisssez vous, vous tous car face à cette sorte d’impertinence du mal, le peuple du changement pourra faire un nouveau choix. Bientôt il risque de ne plus être question de consensus entre des gens qui nous apportent chaque jour la preuve qu’ils sont plus préoccupés par leur réussite personnelle que par notre combat pour l’avènement d’un nouvel ordre politique dans le pays. Il pourrait être question de sanctions contre ces impénitents du mal qui s’obstinent à nous contraindre à disperser nos voix pour permettre au régime BIYA-RDPC DE survivre à notre volonté de changement.

Faites attention ! Le peuple du changement ne vous est pas acquis, il est acquis à un combat qu’il vous demande de mener ensemble, main dans la main, de mener comme des esclaves du peuple, travaillant les uns pour les autres, conjuguant vos moyens, rassemblant autour de vous notre peuple dans toute sa diversité ethnique comme le fait le régime BIYA-RDPC, notre adversaire commun qu’il n’est pas sage de vouloir évincer en agissant en désordre, dans la dispersion de nos modestes forces.

ATTENTION !
IL Y’A UN TEMPS POUR TOUTE CHOSE :
IL Y’A UN TEMPS POUR LA BÊTISE,
IL Y’AURA LE TEMPS DE LA SANCTION DE LA BÊTISE.

Columnist: Abel Elimbi Lobe

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here