Le dictateur fou et furieux a décidé de procéder à une véritable purge au sein des milieux des activistes locaux. Ses deux nouveaux prisonniers politiques:

1-Narcisse Nganchop interpellé lundi alors qu’il prenait part à la manifestation de Douala contre le hold-up électoral du dictateur fou et sanguinaire Paul Biya.

2-Michel Biem Tong, web journaliste, farouche défenseur des droits de l’homme , responsable du célèbre site en ligne Hurinews.

Michel Biem Tong s’est fait interpeller hier par un bandit et voyou de grand chemin. Un meurtrier le colonel de pacotille Bankui Jean Emile. Un officier supérieur dont les frasques defraient la chronique:
-assassinat de l’amant de son épouse
-braquage des banques et vols des voitures.
-kidnappings et assassinats des opposants.
-trafic d’armes et de munitions au profit des séparatistes anglophones.

Il ny a qu’au Cameroun de paul biya où un tel malfaiteur peut exercer librement dans un corps hautement sensible les Forces Armées à un poste prestigieux: directeur de la sécurité militaire. Voilà un criminel de grand chemin, le colonel Jean Emile Bankui, chef de la Semil, qui a le toupet d’interpeller un activiste comme michel biem Tong pour apologie du terrorisme. Lui qui ravitaille les séparatistes anglophones en armes et munitions.

Il ny a que le régime dictatorial de paul biya où, des malfaiteurs , tueurs et braqueurs comme le colonel Jean Emile Bankui peuvent se cacher et servir.
Michel biem Tong et narcisse NGANCHOP, soyez tranquilles! La fin de paul biya approche comme celle de Saddam Hussein et Mobutu. Tous ces bandits autour du tyran comme Jean Emile Bankui seront sévèrement punis .

Nous allons maintenir la pression ici dans la diaspora pour obtenir vos libérations.

Columnist: Junior Zogo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here