Home Actualité internationale Affaire choquante : un prédateur sexuel écope d’une lourde peine pour incitation à la pédocriminalité.
Actualité internationaleSociété

Affaire choquante : un prédateur sexuel écope d’une lourde peine pour incitation à la pédocriminalité.

Une affaire choquante vient de faire surface au Royaume-Uni, où un prédateur sexuel a été condamné à 18 ans de prison pour avoir incité un enfant américain à violer un bébé via un vidéochat. Nicholas Hatton, âgé de 34 ans, a été reconnu coupable de plusieurs chefs d’accusation, notamment l’incitation à la pédocriminalité. Le tribunal a prononcé cette lourde peine suite à cette affaire d’une extrême gravité.

Selon les informations relayées par le Daily Mail, Nicholas Hatton était en contact avec un garçon américain âgé de 12 ans depuis plusieurs années. Lors d’une visioconférence, à une distance de 7200 kilomètres, il aurait encouragé le jeune garçon à commettre un acte de viol sur un bébé de sa propre famille, âgé de seulement 2 ans. La culpabilité a finalement poussé le préadolescent à avouer son acte peu de temps après.

Les autorités britanniques avaient déjà ouvert une enquête sur Nicholas Hatton en 2021, et son arrestation a eu lieu en juin 2022. Lors de la perquisition de ses biens électroniques, plusieurs milliers de fichiers pédopornographiques, comprenant 12 000 photos et 750 vidéos, ont été découverts.

Lors de son interrogatoire, le prédateur sexuel a nié toute implication dans le viol du petit garçon américain âgé de 2 ans. Cependant, les enquêteurs ont réussi à trouver des preuves liées à l’existence d’au moins trois autres victimes, dont deux se trouvent également aux États-Unis.

Nicholas Hatton a été inculpé de six chefs d’accusation, dont l’incitation à se livrer à une activité sexuelle sur un enfant de moins de 13 ans, l’exploitation sexuelle d’un enfant de 13 à 17 ans et la possession d’images pédopornographiques. La cour a finalement rendu son verdict, condamnant l’accusé à 18 ans de réclusion criminelle. De plus, son nom sera inscrit dans le Fichier des auteurs d’infractions sexuelles.

Cette affaire révoltante met en lumière la nécessité de renforcer la lutte contre la pédocriminalité et de protéger les enfants contre les prédateurs sexuels, quels que soient les frontières géographiques. Les autorités doivent continuer à travailler en étroite collaboration pour prévenir de tels actes atroces et assurer la sécurité des enfants.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Tunisie : la peine de 3 ans de prison confirmée en appel contre Rached Ghannouche

Rached Ghannouchi La peine de trois ans de prison a été confirmée...

Ousman Sonko écope de 20 ans de réclusion criminelle en Suisse

Yahya Jammeh, ancien Président de la Gambie Le verdict est tombé, ce...

Prison VIP : le scandale Amougou Belinga dévoilé sur la toile

Jean Pierre Amougou Belinga, prisonnier VIP, reçoit ses proches dans sa luxueuse...

[quads id=1]