Cameroun – Droits humains : le directeur de l’hôpital Laquintinie déclare que « plus d’une dizaine » de détenus soignés dans cet établissement sont enchaînés

0

Le professeur Noël Essomba a également indiqué avoir écrit au gouverneur de la région du Littoral pour l’aider à mettre un terme à cette situation.

Depuis une semaine, l’image d’un homme enchaîné à un lit de l’hôpital Laquintinie de Douala a défrayé la chronique sur Internet, suscitant discussions et réactions dans les médias. L’homme ainsi retenu dans sa cage est un détenu militant du MRC qui a été transféré de la prison de New Bell à l’hôpital en raison de problèmes pulmonaires. Radio Equinoxe a consacré son débat du matin à cetteest Novembre 2021. Le directeur de l’hôpital Laquintinie était l’un des intervenants.

Le professeur Noël Essomba a confirmé l’information d’un des panélistes qui a confirmé que 10 prisonniers enchaînés ont été retrouvés dans le grand hôpital de la ville de Douala. « Il y a actuellement plus d’une dizaine de détenus enchaînés à l’hôpital Laquintinie », a-t-il ajouté, précisant que 17 patients de la prison centrale de Douala y sont actuellement soignés. Le médecin de formation a expliqué qu’il n’était pas possible de ne pas enchaîner les détenus en soins dans son établissement. Selon lui, 22 gardiens de prison seraient nécessaires pour surveiller les détenus. Ce qui est actuellement impossible.

Pourtant, Noël Essomba, comme son staff, se dit contre l’enchaînement des détenus malades. Il dit avoir approché les autorités pour mettre un terme à cette situation. « Les gardiens de prison sont obligés de les enchaîner. Je dis obligatoire car ce n’est pas normal pour nous médecins. Par ailleurs, je voudrais vous dire que jeudi j’ai personnellement écrit au gouverneur pour lui dire que cette situation me gène, qu’il faut nous aider à y trouver une solution. Mais d’un autre côté, nous avons le devoir de soigner les patients. Qui que soit ce patient », insiste le professeur de médecine.

Il déclare que l’hôpital n’est pas responsable du fait que les gens sont enchaînés, rappelle la nécessité de prendre des mesures de sécurité et supplie, vit dans l’air pour des idées sur des solutions au problème.

.

#Cameroun #Droits #humains #directeur #lhôpital #Laquintinie #déclare #dune #dizaine #détenus #soignés #dans #cet #établissement #sont #enchaînés

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: