Cameroun – Meurtre de Martinez Zogo : Des journalistes collaborent avec les services de renseignement pour liquider leurs confrères

0

Depuis plusieurs années, des journalistes soupçonnent plusieurs de leurs collègues de travailler dans l’industrie du crime et de travailler pour les services de renseignement.

Lors de l’arrestation (enlèvement) en 2019 du journaliste Paul Chouta, alors qu’il regardait tranquillement un match de football dans un bar du Biyem Assi Rond Point Express à Yaoundé, six policiers étaient facilement venus le voir à 20 heures. . Dans les milieux de la presse, un journaliste, reconnu par certains comme étant du service de renseignement, a été accusé d’avoir dirigé la filature policière.

Et dans le cas de l’enlèvement et du meurtre ignoble du journaliste Martinez Zogo, certains cercles soupçonnent qu’un journaliste infiltré a dirigé ses bourreaux brutaux et inhumains. C’est du moins ce que laisse entendre un message WhatsApp d’un Camerounais vivant en France.
Lisez plutôt.

« C’est un message que je transmets à tous mes collègues journalistes et rédacteurs

J’ai reçu un appel de l’étranger hier et cette personne me demande de vous dire de faire très attention ; il m’informe que nous avons une taupe dans notre environnement médiatique.
C’est un de nos collègues, un vrai traître ; qui seraient fortement infiltrés dans les cercles du renseignement. Il servirait aussi aux basses besognes : il passe les domiciles et bureaux de certains confrères à nos bourreaux, il transmet les messages de nos échanges depuis les forums aux responsables chargés du renseignement. il est utilisé pour faire tourner certains d’entre nous.
En attendant le résultat de l’enquête sur le meurtre de Martinez Zogo, où il serait désigné comme celui qui aurait facilité son ronronnement sinon l’emplacement de son domicile ; notre redoutable bourreau continue tranquillement ses activités mesquines et criminelles. Pour conclure ce billet, je me permets de paraphraser un dicton de chez moi qui dit : « Si dans ton rêve un sorcier t’apparaît plusieurs fois, n’hésite pas à lui passer un coup de fil au réveil »
À ce pseudo-collègue sinistre, je préviens que : le sang d’un pur yambasa ne peut couler impunément«

Merline Evina: 237online.com

#Cameroun #Meurtre #Martinez #Zogo #Des #journalistes #collaborent #avec #les #services #renseignement #pour #liquider #leurs #confrères

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire