Claudel Noubissie a effectivement été auditionné à trois reprises au SED en 2023.

0

Un premier mensonge sur ses démêlés avec le SED

Dans une récente interview, Claudel Noubissie, homme d’affaires camerounais controversé, a nié avoir jamais été interrogé par les services de renseignement camerounais, le Secrétariat d’Etat à la Défense (SED). Cependant, une vidéo datant de 2022 montre qu’il avait déjà admis s’être rendu au SED pour y être interrogé. Ce mensonge remet en question la crédibilité de Noubissie.

Trois convocations en 2023 malgré ses dénégations

Des informations exclusives révèlent que Claudel Noubissie a été convoqué et interrogé à trois reprises par le SED en 2023. La première convocation a eu lieu le 5 janvier, suivie d’une autre le 24 août, après le blocage de ses comptes bancaires. Enfin, le 5 septembre, il a été auditionné pendant toute la nuit. Ces multiples convocations mettent en évidence les problèmes judiciaires auxquels Noubissie est confronté.

D’autres déboires judiciaires passés sous silence

En plus de ses démêlés avec le SED, Claudel Noubissie est également impliqué dans plusieurs enquêtes de la police judiciaire pour des accusations d’escroquerie et d’abus de confiance. De plus, certains de ses anciens collaborateurs ont été placés en garde à vue, puis relâchés dans des circonstances mystérieuses. Ces éléments soulèvent des questions sur la crédibilité et l’intégrité de Noubissie.

Il est clair que les mensonges de Claudel Noubissie et ses tentatives de dissimuler ses problèmes judiciaires ne peuvent plus être ignorés. La vérité finira par le rattraper, et il devra rendre des comptes pour ses actions. Il est important de rester vigilant face à de telles manipulations et de demander des comptes aux personnes qui cherchent à tromper le public.

Mots clés : Claudel Noubissie, SED, services de renseignement, convocations, problèmes judiciaires, crédibilité, mensonges, enquêtes, escroquerie, abus de confiance.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire